Partagez|

Une balade dangereuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Broken Memories
avatar
Coucou ! Moi c'est
Print Calm



Messages : 530
Date d'inscription : 09/06/2011
Localisation : Spira - Forêt de Malcalania
MessageSujet: Une balade dangereuse. Mer 7 Mar - 14:31

Hors-Rp:
 

Les moyens de transport se faisaient de plus en plus nombreux. Outre les vaisseaux, les Chocobos, les véhicules et même les portails spatio-temporels, il y avait les cristaux. Ces petites pierres qui auraient pu passer inaperçu ce sont au contraire fait remarquer lorsque des personnes décédées refirent surface. C'est alors que ces cristaux furent montrer du doigt. Au départ, le plus grand des mystères régnait au-dessus de cet objet tant redouté, puis, petit à petit, le voile se dissipa pour finalement apprendre qu'ils permettaient de voyager entre mondes. Depuis ce jour, les portails que l'on pouvait voir sur Gran Pulse et Cocoon disparurent mystérieusement. Aucune explication plausible, rien, simplement pour combler le vide, les cristaux. Ces derniers avaient-ils le pouvoir de voyager à travers le temps aussi ? Si tel n'était pas le cas, cela coincerait Wrath - Little Wrath, comme il se faisait appeler -. Son but était de revenir dans le passé afin de créer un futur plus beau, de faire de son futur un rêve. Peut-être qu'il était possible d'éviter la guerre de transgression qui, selon lui, aurait détruit le futur. Il voulait changer l'avenir en revenant dans le passé, changer l'histoire déjà écrite. Il était conscient qu'ainsi, il briserait l'ordre temporel, mais cela lui passait par-dessus la tête. Wrath, tout ce qu'il voulait, c'était forger un futur sur où Gran Pulse et Cocoon vivrait en harmonie, un monde en paix.

« Mais qui veut la paix prépare la guerre, Kupo ! »

Comme disait si souvent Moguri. Ce Mog qui ne quittait plus Wrath depuis leur rencontre était si adorable. Son seul ami, ils n'étaient que tous les deux et cela leurs allaient très bien. L'un comme l'autre ils répétaient sans cesse qu'ils se suffisaient, qu'ils n'avaient besoin de personne d'autre, mais après tout si Wrath voyageait à travers le temps, c'était pour faire de son futur un temps meilleur et retrouver toutes ces personnes, mortes. Malheureusement, les portails introuvables, il ne savait plus comment faire. À l'époque où il se trouvait actuellement, la guerre de transgression avait déjà eu lieu cinq cents ans auparavant et Cocoon était déjà soutenu par un pilier de cristal. S'il ne pouvait plus traverser le temps, le petit garçon allait rester bloquer ici et ne pourrait plus remonter dans son temps ou venir dans le passé avec l'espoir d'éviter la guerre. Ses espoirs se brisèrent en un rien de temps. Arriver sur les Steppes d'Archylte qu'il ne reconnaissait qu'en cherchant dans ses souvenirs de livres sur l'histoire, il désespéra et se mit sur son séant. L'herbe fraîche et douce changeait de l'herbe séchée et morte qu'on trouvait à son époque. Un temps mort, dans son paysage comme dans ses habitants, étant le seul survivant.

Cet enfant ne volant plus haut de ses douze ans faisait preuve d'un courage et de détermination sans faille. Tout comme Moguri. Cela paraît très étonnant pour son jeune âge, mais de là où il vient, il fallait être courageux. Cette vie où le danger était omniprésent là aider à ce forger un caractère et un courage digne d'un grand aventurier. Chasseur depuis son plus jeune âge, Wrath fait preuve d'une grande aise en combat, bien qu'il est parfois du mal à contrôler son arme qui fait dix fois son poids. Mais pas le temps de s'attarder sur des détails insignifiants pour le moment, concentrons-nous sur la situation actuelle. Reprenons. Assit depuis une bonne dizaine de minutes, l'enfant regardait le ciel éclaircit par un soleil brûlant. Ce ciel si sombre à son époque, c'était rare d'en voir un aussi beau. Moguri voletait autour de l'enfant soupirant quelques « Kupo » de temps à autre. Ce retrouver d'un temps à un autre sans avoir la possibilité de revenir dans 'son' temps était... déboussolant. D'autant plus qu'une question planait toujours : Quels sont les autres mondes liés par les cristaux ? Dire qu'ils étaient capables de nous faire changer de monde en une seconde, c'était bien beau, mais encore fallait-il le prouver. Little Wrath se leva, s'étira, puis regarda la peluche flottante.


« Mogu' j'ai une idée. » dit-il sérieusement.

« Kupo ? » répliqua Moguri.

« On entend dire que les cristaux peuvent faire changer de monde, si c'est réellement possible et qu'on peut voyager à travers d'autre mondes, peut-être qu'en cherchant bien on pourrait trouver un portail. Non ?! »

Bonne réflexion. Wrath n'avait pas tort, mais il pouvait aussi se tromper. Cela restait tout de même une idée logique et tout à fait imaginable, maintenant, le seul détail était de savoir si ces cristaux étaient réellement capable de ce qu'on racontait à leur sujet. Le petit garçon fit signe à son ami et ils se mirent en marche. Seulement ils allaient être très rapidement stopper. Ils manquèrent de se faire écraser. Une ombre passèrent au-dessus d'eux, un son fort et sourd se fit entendre derrière. Lorsqu'ils se retournèrent, un Behemot les avaient en vue, c'était ses proies. Agressif et enrager, la bête n'allait pas les laisser s'enfuir. Pas le choix, Moguri regarda Wrath, en un regard, la compréhension passait. Positionné quelques mètres derrière son Moogle, l'enfant courra, la main levée et vint percuter la peluche. Dans un nuage de poussière, cette dernière se transforma en une épée lourde et difficilement maniable par son petit corps. Néanmoins, pour avoir maîtrisé déjà toute sorte d'armes, Wrath ne s'en retrouve pas désavantager. Le monstre était un puissant rien qu'à le voir, il allait falloir jouer tactique et pour ce faire, il commença par des sorts d'élément air. Le vent tourna, le poing serrer, son regard empli de détermination, il fit se lever une bourrasque sur le monstre. Seul, cela allait être rude.

Action de Little :
Air > Behemoth A
Air > Behemoth A
Air > Behemoth A


Dernière édition par Little Wrath le Lun 12 Mar - 0:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalconnexionrpg.forumgratuit.org
Crystal of Courage
avatar
Coucou ! Moi c'est
Oerba Yun Fang



Messages : 129
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mer 7 Mar - 18:45



Fang pensait… non, elle était même sûre qu’en touchant le cristal, qui résidait dans le pilier de cristal, en même temps que Vanille, elles se téléporteraient au même endroit. Apparemment, le destin ne voulait pas que les choses se passent comme la belle brune l’entendait. Elle pensait pouvoir partir à l’aventure avec sa meilleure amie mais le sort en décida autrement. Elle allait encore devoir partir à sa recherche comme il y avait… . Fang ne savait pas combien de temps elle avait dormi, alors elle ne savait plus déterminer les années quand elle était avec Lightning et les autres. Enfin, peut-être allait-elle avoir de la chance comme la dernière fois et tomber sur une âme charitable avec un vaisseau.
Il y a peu de chance… pensa Fang.

Elle atterri lourdement mais sur ses pieds et contempla donc l’endroit. Elle se trouvait dans un cul-de-sac où la verdure s’amassait. Une petite étendue d’eau ondulait doucement derrière elle et inondait le sol. Et puis cette délicieuse odeur de la nature, de l’humidité et de… .

« Des Chocobos ?! Gran Pulse ?! », s’exclama Fang s’attirant les regards des animaux à plumes.




Contente, la dame des contrés sauvages sourit et s’étira. Elle ne comptait pas courir tout de suite sur son monde natal, cela irait plus vite avec eux. Fang allait parcourir l’entièreté des steppes pour voir si Vanille ne se trouvait pas dans le coin. Seulement, elle devait capturer un Chocobo, enfin, c’était un bien grand mot. Ne faisant plus attention à la présence de la jeune femme, les volatiles se baladaient tranquillement. Ciblant donc un oiseau jaune, elle se fit discrète, l’approcha doucement et… hop ! Elle sauta sur son dos, ne se positionnant pas à califourchon, mais sur le côté. Fang avait pour habitude de tenir sa lance, ce qui semblait logique, sinon, elle piquerait le fessier du Chocobo et il risquerait de ne pas apprécier… . Ayant l’habitude de parcourir les vastes steppes, la belle brune savait donc bien éviter les monstres pour ne pas que sa monture s’enfuie.

« Où peut-elle bien être ? », parla toute seule Fang.

La jeune femme se perdit dans ses pensées. Elle voulait retrouver Vanille et ses autres amis. Si elle ne les retrouvait pas, cela voudrait donc présager que sa stase et celle de sa rouquine d’amie avait duré longtemps. Ou peut-être arrivera t’elle à les retrouver quand ils seront âgés. Sur le coup, Fang s’imagina Lightning à soixante ans et cela la fit bien rire.
Alors qu’elle fendait la bise avec sa monture à plumes, elle entendit du bruit. Et pas n’importe quel bruit, celui d’un combat. Espérant un instant que cela soit Vanille, la dame des contrées sauvages prêta attention au Béhémoth. Elle vit un petit garçon blond qui se tenait en face du monstre. Fonçant dessus, Fang sauta de son Chocobo pour atterrir juste à côté du jeune garçon. Cela lui ferait un bon entraînement pour se dégourdir.

« Prépare toi à morfler ! », s’amusa Fang.


Actions de Fang.
Ruine => Béhémoth A
Attaque => Béhémoth A
Attaque => Béhémoth A
Attaque => Béhémoth A
Attaque => Béhémoth A


____________________

Home sweet home, welcome to Gran Pulse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lion Solitaire
avatar
Coucou ! Moi c'est
Squall Leonhart



Messages : 63
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Dim 11 Mar - 15:04

    .:':..:':.
    I feel the weakness coming on..

    Et tu clignas des yeux. Une fois. Deux fois. Trois fois.

    Et tu te souvins, aussi, que respirer pouvait t'être utile. Tes poumons, trop longtemps privés d'air, hurlaient pour que tu leur en donnes, chose que tu fis rapidement, sentant le vertige caractéristique suite à une trop longue période sans air pointer. Tu pris une grande et bruyante inspiration, accueillant le gaz indispensable à ta vie avec une certaine joie. Tu réitéras l'opération plusieurs fois, jusqu'à ce que les battements de ton cœur se calment un peu. Et enfin, tu 'tiltas', comme aurait très certainement dit Rinoa si elle avait été avec toi. Cet air que tu inspirais n'étais pas celui de Doll. Tu ne savais pas pourquoi, il y avait quelque chose de différent, tu ne saurais expliquer quoi. C'était juste … différent de ce à quoi tu étais habitué ! Il y avait quelque chose dans l'air qui variait, qui faisait monter la pression, qui faisait bouillonner ton sang. Tu sentis la pression grimpée en toi de façon fulgurante, tandis que tes sens s'affinaient. Tu tendais l'oreille, attentif au moindre bruit suspect. Quelque part, dans une situation comme celle-ci, l'éducation que tu avais reçus à la BGU t'étais fort utile, tu étais bien obligé de le reconnaître.
    Tes yeux orageux se mirent à détailler le décor qui t'entourait avec une lueur intriguée et méfiante. Ton premier réflexe fut de poser ta main sur le manche de ton arme, peu rassuré par ce brusque changement d'environnement. Tes doigts s'enroulèrent lentement autour du manche froid de ta Gunblade, alors que Tu ne pus t'empêcher de tourner un peu sur toi-même afin d'avoir un meilleur aperçu de l'impressionnante forêt qui s'étendait autour de toi. Tu sursautas quand, en posant un pied sur une branche morte, tu entendis un craquement sinistre. Instantanément tu te relâchas, te rendant compte de ta propre bêtise : ce n'était que toi, tu aurais du faire plus attention à où tu mettais les pieds, cela t'aurait évité cette montée d'adrénaline aussi subite qu'inutile. Tu soupiras, t'arrêtant subitement de bouger, et passas une main machinale parmi tes mèches brunes. Puis, aussi brusquement que souplement, tu te mis en marche, tout droit, dans la direction opposée à la tienne.

    L'inconnu t'appelait, t'incitait à t'enfoncer plus encore dans cette forêt qui s'offrait à toi. Tu ne savais pas où tu allais, mais tu y allais d'un pas ferme et décidé. Tu ne pouvais pas rester immobile trop longtemps, sinon tu représenterais une cible trop facile pour les potentiels ennemis dissimulés par l'abondante végétation. Quelques branches te fouettaient, de temps à autre, le visage mais tu n'en avais que faire. Tu savais que tu voulais sortir de cette forêt, et tu le ferais.

    Rien ne pouvait résister à ta détermination de fer.

    D'un simple mouvement de main tu écartas une branche qui s'était faite trop menaçante à ton goût et entrepris d'accélérer l'allure : tu n'avais pas l'intention de passer ta vie dans cette foutue forêt. De plus, tu devais savoir où te trouvais et, si possible, en apprendre un peu plus sur ton nouvel environnement : tu ne savais pas combien de temps tu devrais y rester, alors autant t'adapter au mieux.

    Tu réussis enfin à sortir de cette forêt, débouchant sur une petite plaine relativement calme. Un léger courant d'air frais courut sur le décor idyllique, te heurtant agréablement, glissant sur ta peau pâle et se faufilant parmi tes mèches brunes. C'était vraiment différent de Doll... Tu n'avais guère l'habitude de voir ce genre de décor, enfermé ton petit bureau des chefs des SeeDs, le nez collé sur tes papiers incombant à ton poste. En somme bien de réjouissant.
    Alors ce décor plus qu'agréable que tes yeux semblaient dévorer, tu voulais en profiter au mieux de cet instant paisible. Tes yeux se fermèrent quelques instant, te laissant apprécier au maximum de la sensation de l'air caressant ta peau. Un soupir de contentement t'échappa, avant que tu ne te rappelles de la raison de ta venue, plus ou moins prévue, en cet endroit. Rinoa. Ton cœur se serra un peu dans ta poitrine, tandis que tu espérais que la demoiselle se portait bien , que rien ne lui était arrivé. Une petite voix dans ta tête te siffla que la brunette avait un don certain pour s'attirer des ennuis, alors tes espoirs...

    Trêve de pensées peu réjouissantes. Tu avais mieux à faire que de te morfondre ici.

    Tu repris ta marche, mais cette fois-ci d'un pas plus lent et mesuré, faisant attention au moindre bruit suspect qui pourrait provenir de derrière toi. Mais il n'y avait que toi et le bruit de tes pas étouffé par l’herbe fraîche. Rien de bien inquiétant en somme. Cependant tu ne pouvais t'empêcher de te montrer méfiant envers cet univers qui ne t'avantageait point. L'inconnu avait beau t'attirer, il n'en restait pas moins dangereux pour autant, tu ne devais absolument pas l'oublier comme tu l'avais fais en te rendant à Trabia pour examiner ces cristaux qui avaient envahis le continent. Et toi, sans avoir aucune connaissance particulière à leur sujet, tu avais foncé tête baissée, prêt à tout pour venir en aide à ta princesse en détresse.

    Très intelligent ça Squall ! Bravo.

    Perdu dans tes pensées, tu avais gravis, sans vraiment t'en apercevoir, une sorte de petite colline qui donnait accès à une nouvelle plaine, bien plus vaste que la première. Tu ne pus t'empêcher d'ouvrir grands tes yeux en voyant le 'drôle' de spectacle qui se jouait devant toi : un béhémoth s'attaquait à deux personnes-une jeune femme et un enfant de toute évidence.
    N'écoutant que ton courage, tu empoignas rapidement ta Gunblade et, d'un mouvement sûr et maîtrisé, la dégagea de ta ceinture. Instinctivement tu te plaças juste à côté des deux inconnus et, ne leur lançant aucun regard, tu te mis en garde, prêt à parer le moindre coup.

    Actions de Squall:
    •Brasier +=> Béhémoth A
    .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
Coucou ! Moi c'est
Game Master



Messages : 44
Date d'inscription : 07/12/2011
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Dim 11 Mar - 16:22

Grand Behemoth
Marchant sans grand but, Little Wrath ne tarda pas à se faire remarquer par un Grand Behemoth. Ce dernier ne lui laissant pas le choix, l'enfant est obligé de combattre. Il se fera rejoindre par une dénommée Fang et un Squall, venant d'un monde répondant au nom de Dol.

Un Grand Béhémoth engage le combat.

Rappel:
 

Little Wrath > Air sur Grand Behemoth [-681HP]
Little Wrath > Air sur Grand Behemoth [-688HP]
Squall Leonhart > Brasier+ sur Grand Behemoth [-1317HP]
Little Wrath > Air sur Grand Behemoth [-690HP]
Oerba Yun Fang > Ruine sur Grand Behemoth [-410HP]

Grand Behemoth > Foncer sur tous. [-655HP > Little Wrath, -505HP > Oerba Yun Fang, -492HP > Squall Leonhart]
Oerba Yun Fang > Attaque sur Grand Behemoth [-1095HP]
Oerba Yun Fang > Attaque sur Grand Behemoth [-1102HP]
Oerba Yun Fang > Attaque sur Grand Behemoth [-1138HP]


Little Wrath > 2 059/2 714HP • 541/541MP • 3/3 ATB •
Oerba Yun Fang > 2 759/3 264HP • 458/458MP • 4/4 ATB •
Squall Leonhart > 3 568/4 060HP • 241/241MP •


Grand Behemoth > -7121/ ???HP • ???/???MP • Choc: 53.5/500%
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Broken Memories
avatar
Coucou ! Moi c'est
Print Calm



Messages : 530
Date d'inscription : 09/06/2011
Localisation : Spira - Forêt de Malcalania
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mer 14 Mar - 11:33

La Steppe d'Archylte est populaire - toute époque confondue - pour les monstres redoutables qu'elle abrite. Une personne s'aventurant dans ces plaines interminables sans s'être préparée au préalable est une personne mal informée, ou inconscient. Même les aventuriers dit comme des durs à cuir n'oseraient se balader plus d'une demi-heure dans ce vaste champ. Pourtant, au premier abord, c'est une plaine calme au paysage aussi magnifique qu'envoûtant. Gran Pulse est comme ça, un monde forger par des paysages riches et somptueux qui cachent en réalité de féroces bêtes. L'apparence est parfois trompeuse, cette expression prend là tout son sens. Bref, passons et revenons au 'sujet principal'. C'est dans ses plaines que se promenait, imprudemment, un jeune garçon bientôt assaillit par un monstre. Non, il y avait une femme avec lui. Et un homme. Naïveté. Oui, certainement cela, l'ignorance que l'on nommait naïveté. Cette ignorance pure que beaucoup n'avaient plus. La pureté était une chose sacrée que bon nombre d'humains ne possèdent malheureusement plus. Mais qui fait réellement preuve de pureté en ce monde ? Ou devrais-je dire, en ces mondes. Le monde, les mondes, étaient tellement mal fait que le plus pur était obligé - malgré lui - de se pervertir. La loi du plus fort ou la loi du plus malin ? Excellente question. Mais a-t-elle une réponse, existe-il une seule personne capable d'y répondre ? Sûrement pas.

Bref.

Le gosse nommé Wrath avait prit l'initiative du combat en enchaînant, sans interruption, trois sorts faisant appel à la force de la nature, le vent. Magie de base, magie faible, le sort lancé par le brun qui l'avait rejoint eut bien plus d'effet contre le Behemoth. Son style vestimentaire était peu courant sur Gran Pulse. Venait-il d'une autre époque ? Ou bien d'un autre monde ? L'occasion pour Little et Moguri d'en apprendre plus sur ces mondes dont on parle tant. En revanche, la jeune femme, fort plaisante, avait plus le 'look' d'une Pulsienne. Sa lance et les inscriptions qui y figuraient dessus en était la preuve : c'était bel et bien une Pulsienne. Bien que Little ne le montrait pas, il était - au fond - content que cette jeune femme et ce jeune homme soit venu à son secours. Seul, le combat était perdu d'avance. Mais, comme toujours, la fierté l'emportait, ne laissait rien paraître et continuait perpétuellement de se cacher derrière ce voile. Un voile fait de mensonges, un voile qu'un enfant seul, dans le même cas que lui, aurait fait. Un voile de protection. Enfin. Il dévisagea discrètement les nouveaux venus, de haut en bas, serrant Moguri entre ses mains. La paume moite, fronçant les sourcils, regardant de nouveau sa cible. Le deuxième assaut allait être lancé. Prêt ? Oui, fin prêt. Aller, maintenant, on y va ! Trop tard. Le behemoth riposta avant. Sans avoir le temps de réaliser quoique ce soit, le gamin voltigea. Son regard perdu dans le ciel il ne tarda pas à percuter le sol. L'herbe douce amorti sa chute, mais le sang coulait. Son bras droit était ouvert. Il suffoqua, plissa les yeux, il avait mal. La douleur l'empêchait de se relever, mais il n'était pas faible. Non !

Prenant sur lui, il força son corps à bouger. Répétant au plus profond de lui-même « Lève-toi, lève-toi ». Ses pieds, puis ses jambes bougèrent, sa main toucha l'herbe, tremblotante, mais il y parvint. Little Wrath était sur pied. Son regard ce floutait, mais rien de grave, il gardait son arme en main et son courage. Sa fierté n'en avait pas souffert, c'était le principal. Après tout, ils avaient, tous les trois, reçus le même coup. Peu importe. Il serra fortement Moguri qui est, rappelons-nous, sous forme d'arme. Ce monstre commençait déjà à taper sur les nerfs du petit.


« Poussez-vous ! »

Simple et rapide, cette 'phrase' fut très clair. Il allait attaquer et pas qu'un peu. Concentration max, nerfs à vifs, ça allait chauffer ! La spécialité de ce petit était la gravité, l'espace-temps. Il savait s'y faire avec cela, s'en servir pour contrer une attaque ou - au contraire - soigner. Wrath pouvait réaliser toutes sortes de miracles étonnants avec se pouvoir. Il se trouvait à proximité éloigner des deux autres combattants. Son pied droit battait en retraite, bousculant l'herbe, l'arrachant, la foulant. Un bruit de frottement retentit dans l'atmosphère aussi lourde soit-elle. La formation changeait. Il passait de l'épée à la lance, annonçant par la même occasion à son ami - moogle - la prochaine attaque. Jouant sur son talent dans le domaine de la gravité, il s'apprêtait à porter un coup puissant au Behemoth en rage.

Maintenant ! Et il s'élança.

Sans mots dire, laissant le silence parler à sa place, il fonça tête haute vers la bête. Cette bête, ce monstre. Redoutable et imposant, intimidant et fort, rien ne décourageait Little. Son regard en disait long. Arrivé devant le Behemoth, à une proximité équitable il fit un tour sur lui-même, chatouillant l'herbe du bout de sa lance. Son pied décolla du sol, puis son corps, emporta son arme, tranchant l'ennemi. Il y était arriver, le coup était porté, encore faudrait-il qu'il touche sa cible. Bref. À présent dans les airs, il retomba en arrière, se servant de sa lance comme le prolongement de son bras, histoire de ne pas encaisser de dégâts à l'atterrissage. Seulement voilà, la douleur dans son bras reprit de plus belle et il lâcha son arme. Celle-ci planter dans la terre, elle ne tomba pas, Wrath oui. Un long et douloureux picotement s'enclencha dans son bras, puis se repartit dans son petit corps de gosse. Aie, c'était le cas de le dire. Il perdit le souffle, il s'étouffa. Des crachas de sang s'autorisaient la sortie. Il tremblait sous la douleur, comme si la corne du Behemoth était encore enfoncé dans son bras. Argh, il cracha, ses yeux se troublaient, mais non, tout allait bien. Ce dernier ne voulait pas d'aide et le fit très rapidement comprendre lorsqu'il se remit debout. Il ordonna à Moguri de revenir, la lance reprit l'apparence de Moogle. La peluche volante était inquiète pour son ami, mais ils avaient ce regard. Ce simple échange qui voulait tout dire, qu'eux seuls comprenaient.

Wrath tendit son bras devant lui, les yeux fermer. Moguri comprit. Il percuta la main du jeune garçon et prit une forme d'Arc. Ils se préparaient déjà au prochain assaut.


Action de Little Wrath :
Lance Gravité > Behemoth A


Dernière édition par Little Wrath le Jeu 22 Mar - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalconnexionrpg.forumgratuit.org
Crystal of Courage
avatar
Coucou ! Moi c'est
Oerba Yun Fang



Messages : 129
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Lun 19 Mar - 18:34

Ayant parcouru maintes et maintes fois la vaste étendue de Pulse, Fang connaissait très bien tout ce qui l’occupait. De la moindre espèce de monstre aux fleurs, aux petits lacs, aux Chocobos, aux rochers… enfin elle connaissait presque tout. Evidemment, même les plantes et les monstres subissaient l’éternel changement mais cela n’empêchait pas à la belle brune d’identifier toutes choses vivant sur Pulse. Elle s’était même fait un classement personnel des monstres par force. Et puis, même à Oerba, tous les clans savaient quels ennemis il fallait éviter. Et malencontreusement, elle se retrouvait devant un de ceux-là. Un énorme Béhémoth ! Enfin, elle n’en avait jamais vu de petit… .

Ce monstre possédait une grande force, de nombreux points de vie et une solide défense. De quoi décourager même un habitué. Et ne parlons même pas des débutants… . D’ailleurs, un jeune homme s’était rajouté à la bataille d’un coup, sans prévenir garde. Enfin, à trois sur le Béhémoth, cela devrait être jouable. Ils effectuèrent tous deux des attaques magiques. La magie, ce n’était pas trop la tasse de thé de la dame des contrées sauvages. Sauf peut-être pour affaiblir l’ennemi. En effet, Fang était plus du genre à compter sur sa force. En plus, de sa force, il y avait l’accumulation des dégâts des deux garçons magiciens. La jeune femme ne se sentit donc pas en danger. Si au cas où cela tournerait mal, elle défendrait les deux autres combattants en se prenant les coups. Fang pensait bien qu’il y aurait un soigneur.

Manque de chance, pendant que la brune attaquait, le Béhémoth fonça sur eux. Elle vit le monstre foncer sur elle et se positionna bien sur ses jambes pour encaisser l’attaque. Elle la prit de plein fouet, comme les deux autres, mais elle resta sur ses jambes. Ce ne fut pas le cas du petit blond qui malgré tout se releva bien vite après sa chute. Il fallait dire qu’il ne devait pas peser bien lourd… . Fang n’eut pas le temps de voir si le jeune homme tout de noir vêtu était resté en place. Puis soudainement, la belle brune entendit le blondinet parler. Elle recula, comme il l’avait clamé, songeant qu’il allait faire appel à une grosse attaque. En effet, Fang crut reconnaître, de part l’atmosphère, un sort de gravité.

« Pas mal pour un gamin ! » avoua Fang.

Elle aussi se dit qu’elle pourrait lancer une grosse attaque. Juste quand elle eut cette idée, elle aperçut une bien étrange créature. Elle voletait près du blondinet, et possédait un corps tout blanc, des petites ailes de chauve-souris et un… pompon rouge sur sa tête.

Fang regarda un instant cette petite bête, n’en n’ayant jamais vu. Elle aurait aimé le prendre en main et tâter cette petite chose duveteuse. Enfin, il disparut juste après, donc elle put se concentrer à nouveau sur son attaque.

« Tu vas souffrir ! ».

Elle envoya l’ennemi dans les airs en lui donnant un féroce coup de lance, et ensuite elle l’envoya un peu plus loin en lui infligeant une attaque circulaire.
Retombant lestement au sol sur ses pieds, Fang rejoignit sa place d’avant. N’ayant pas subit beaucoup de dégâts, elle n’envoya pas une potion sur l’équipe. De toute manière, les potions ne faisaient pas gagner beaucoup de points de vie. Et la situation n’était pas encore trop grave, donc elle pouvait continuer d’attaquer.


Action de Fang
Explosion => Béhémoth A.


____________________

Home sweet home, welcome to Gran Pulse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lion Solitaire
avatar
Coucou ! Moi c'est
Squall Leonhart



Messages : 63
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mer 21 Mar - 13:36

    Once upon a time, somebody ran,
    Somebody ran away,
    Saying : « Fast as I can,
    I've got to go... »

    Outch.

    Le choc était rude, tu ne pouvais le nier. Tu avais beau l'avoir vu venir, t'être préparé à l'impact, le contact-aussi bref fût-il-avait été relativement violent. Certes pas au point de te faire regretter de t'être mêlé à la bataille, tu en avais vu des pires, mais tout de même. Un coup n'était, de toute façon, jamais quelque chose que l'on appréciait. Et toi, étant un Homme comme les autres, tu n'avais guère apprécié. À moitié plié en deux et chancelant quelque peu, ta main droite tenant ta Gunblade, tu avais posé presque timidement ton autre main sur tes côtes : il t'avait semblé que quelques unes avaient craqué. Tu les tatas quelques secondes avant de grimacer... Elles n'étaient probablement pas cassées,mais toujours était-il que cela faisait un mal de chien quand tu te risquais à les touches ou à faire un mouvement un peu trop brusque. Rah, ça allait être pratique ça dis-donc ! Toi qui comptais plus sur ta rapidité que ta force physique-eh oui, n'étant pas des plus musclé tu avais appris à compenser, mais cela ne voulait pas dire que tu négligeais la force pour autant hein!-te voilà bien embêter. Enfin, tu n'avais qu'à faire comme si... Et tu régleras ce problème là après le combat. Si tu te montrais prudent, tu devrais pouvoir y arriver. Après tout, tu avais-selon toi-vécut bien pire à Doll, lorsque tu avais combattus Ultimécia. Ça avait été une rude bataille que tu avais mené avec tes amis à tes côtés, ça t'avait épuisé, blessé, mais jamais, Ô grand jamais, tu n'avais songé à baisser les bras. Alors ce n'était pas une bestiole comme celle-ci qui allait te décourager.
    D'ailleurs, il te semblait bien en avoir déjà croisé un, lors de ta formation de SeeD ou durant ta lutte contre Ultimécia, tu ne savais plus trop. Mais il était clair que cette créature ne t'était point inconnue. Et quelque part, cela te rassurait car cela voulait dire que tes-enfin vos-chances de venir à bout de ce monstre n'étaient pas aussi maigres qu'elles semblaient l'être au départ. Et peut-être que, au final, tu n'étais pas aussi éloigné de chez toi que ce que tu pouvais bien penser...

    D'un mouvement de tête, tu chassas ces réflexions de ton esprit et te concentras de nouveau sur le combat en cours. Sans adresser un coup d’œil aux deux autres, tu te redressas dignement, ton poing se serrant encore un peu plus autour de ton arme au point d'en faire blanchir tes phalanges. Et alors que tu t'apprêtais à charger une fois de plus, une voix t'interrompit.


    « Poussez-vous ! »

    Ce que tu fis sans demander ton reste. Aussi rapidement que mécaniquement, tu fis un bond en arrière, néanmoins quelque peu surpris de constater que c'était le gamin du groupe qui avait lancé cet ordre et que toi tu lui avais obéis aveuglément, sans te poser de questions. Par pur réflexe. Ton corps avait déjà commencé à bouger avant même que tu n'ai réellement pris conscience de l'ordre donné. Et quelque part, grand bien t'en prit car le sort que le sort que le gamin venait de lancer ne semblait pas être des plus faibles.

    Tu ne devrais pas le sous-estimer sous prétexte qu'il n'était qu'un enfant, hein Squall. Ni même l'autre combattante qui, sous prétexte d'être une femme, n'était pas aussi faible que tu pouvais le penser.

    La preuve en image. Cela te laissa pantois quelques secondes, avant que tu ne reprennes un tant soit peu de contenance. Tu passas machinalement une main parmi tes mèches en désordre avant de froncer les sourcils et de t'élancer vers l'horrible bestiole, Gunblade toujours en moi.
    Tu sentais les brins d'herbe plier sous les semelles de tes bottines tandis que tu courais aussi vite que tes jambes musclées te le permettaient. Tu devais t'approcher au maximum afin de ne pas rater ta cible, mais tu devais aussi te montrer prudent : tes côtes étaient encore quelque peu endolories et chaque pas renvoyait une sorte de décharge électrique dans ces dernières, te mettant sans cesse en garde que tu ne t'en sortirais peut-être pas aussi bien pour le prochain coup. Mais pour l'instant, tu préférais te concentrer sur la marche à suivre : d'un mouvement rapide et vif, tu levas ta Gunblade au dessus de ta tête et l'abaissas violemment sur la première partie du corps de la créature qui se présentait à toi, en espérant l'avoir tout de même affaiblis un tant soit peu.

    Action de Squall:
    •Attaque> Béhémoth A.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
Coucou ! Moi c'est
Game Master



Messages : 44
Date d'inscription : 07/12/2011
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mer 21 Mar - 14:27

Grand Behemoth

Little Wrath > Lance Gravité sur Grand Behemoth [-10 272HP]
Squall Leonhart > Attaque sur Grand Behemoth [-1331HP]
Oerba Yun Fang > Explosion sur Grand Behemoth [-6320HP] // [-60MP > Oerba Yun Fang]

Grand Behemoth > Projection sur Oerba Yun Fang [-5566HP]
Oerba Yun Fang tombe dans le coma !

Little Wrath > 2 059/2 714HP • 541/541MP • 3/3 ATB •
Oerba Yun Fang > 0/3 264HP • 398/458MP • 4/4 ATB • Coma •
Squall Leonhart > 3 568/4 060HP • 241/241MP •


Grand Behemoth > -25 044/ ???HP • ???/???MP • Choc: 119.2/500%
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Broken Memories
avatar
Coucou ! Moi c'est
Print Calm



Messages : 530
Date d'inscription : 09/06/2011
Localisation : Spira - Forêt de Malcalania
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Sam 24 Mar - 18:31

Au moins, il touchait sa cible. Et oui, même si Little Wrath - comme l'indique son nom - est un petit garçon d'une douzaine d'années à peine, il n'était pas inconnu du combat. Bien au contraire, il maniait son arme avec grande agilité, aussi lourde soit-elle. Mine de rien, Moguri est petit et léger comme une plume, mais sous forme d'artillerie, il devenait lourd et difficilement maniable. Encore heureux qu'ils étaient habitués l'un à l'autre. Bref. D'un coup de lance, il arracha une bonne partie de la vitalité de son adversaire, le Behemoth. Il perfora de sa lance tant bien que mal la peau rêche du monstre, faisant gicler le sang de pars et d'autre. Une tâche noirâtre vint s'écraser sur la cheville du petit, mais elle était à peine remarquable. C'était un détail insignifiant, sans grande importance. Pour dire, cela ne gênait pas Wrath. Mais il faut avouer que sa concentration était au combat et non dans ce genre de futilité. Encore une fois, contre ce genre d'ennemi mieux valait pour tout le monde de ne plus le quitter des yeux.

Passons.

Tenant fermement son arc dans ses mains, il fit habilement quelques pirouettes en arrière, s'éloignant du monstre et de ses compagnons d'armes par la même occasion. Pour utiliser une arme comme l'Arc, il fallait se trouver à une distance détachée de sa cible. En cas contraire, l'impact serait moins précis et ferait moins de dégâts. Il se peut, dans certains cas, que l'attaque vous retournes dessus lorsque vous êtes trop prêt. À la différence de l'épée ou de la Lance où la distance est moindre. Pas le temps de s'attarder dessus, il devait attaquer rapidement. Au ras du sol, Wrath visa en premier temps le monstre, qui venait tout juste de se remettre de l'attaque de cette femme originaire de Gran Pulse. Il ne bougeait pas, c'était maintenant ou jamais. Positionnant ses doigts dans chaque entailles, tirant vers lui le meneau et créant en même temps une flèche, l'enfant s'apprêtait à lancer son attaque, son assaut magique. Malheureusement à la dernière minute, le Behemoth décida de passer à l'action. Sa patte droite bougea, puis son lourd corps et fonça droit sur les combattants. Non, pas sur tous, sur la charmante demoiselle. Il ne pouvait lancer sa flèche. Les chances de toucher sa cible étaient réduites, mais il risquait - en plus de cela - de toucher l'un des deux inconnus. Vite, il fallait qu'elle bouge de là, rapidement ! Le regard du petit bonhomme s'agitait, il s'affolait, ce redressant, ne sachant que faire si ce n'est que de crier garde. Mais cela ne changerait rien, il fallait réagir et vite ! C'est quand même pas croyable. Il ne connaissait pas une seule parcelle de ces deux êtres, et pourtant, il était inquiet.

Un « Tsss » d'affolement s'échappa. Il courait, le plus vite possible, se préparant pour se jeter sur cette femme qui ne bougeait toujours pas. L'arme en main, il courait sans arrêt, non-stop, espérant pouvoir la rejoindre avant le Behemoth. Seulement la bête était bien plus proche déjà, bien que Little n'avait rien à envier à la vitesse du monstre. Il suffoquait, son bras s'allongeait, sa main pointait la belle brune. Trop tard, le coup partit, la corne trancha la brune, la projetant dans les airs. Mais peut-être n'était-il pas trop tard. Le gosse fixa le sol, futur point d'atterrissage de la 'femme volante'. Puis il la regardait elle, dans les airs, ayant l'air inconsciente. Rien n'était encore perdu, son petit corps se remit en course, prenant de l'élan et, hop, s'envolait. Il ne s'envola pas réellement, il bondit pour être exact. Un énorme saut, en tout cas avec assez de puissance pour arriver à hauteur de la femme à la peau mâte. Doté d'une force plutôt bonne pour son âge, cela ne lui permettait pas de porter la belle, il lui prit la main avant que la gravité ne fasse qu'il plongeait vers la terre ferme. Il se mit de dos au sol, mais de face à la femme. Lorsqu'il percuta l'herbe il ne put retenir la jeune femme qui tomba non loin de Wrath.

Moguri sous forme d'Arc, il ne tarda pas à ce matérialiser de nouveau en peluche volante. Une brise venait bientôt à caresser la douce peau de l'enfant qui tournait sa tête vers le jeune homme tout vêtu de noir.


« Occupe-toi du monstre ! » cria-t-il.

À ce moment-là, il fallait faire confiance à de parfaits inconnus. Mais là, c'était du réaction-action. Pas le temps de s'apitoyer sur son sort, ni de réfléchir, il fallait trouver une solution rapidement et la mettre en oeuvre. Son regard retomba dans celui du visage inanimé de la jeune femme.


« Moguri... » dit-il d'une voix plus calme.

« Kupopo ! » lui répondit Moguri, affirmant avoir comprit.

Flottant sur lui-même, le Moogle tournait sur lui-même et fit apparaître, dans une bourrasque de vent, une petite plume rouge virant au jaune. Little la prit de pleine main. Ce petit objet que l'on nommait 'Queue de Phénix'. Cet objet capable de réaliser des miracles. Il la déposait sur le corps inerte de la brune.


« Espérons que ça marche aussi cette fois-ci... »

Oui. Espérons.

Action de Little :
Queue de Phénix > Oerba Yun Fang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalconnexionrpg.forumgratuit.org
Crystal of Courage
avatar
Coucou ! Moi c'est
Oerba Yun Fang



Messages : 129
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mar 27 Mar - 19:16

Après la première attaque, Fang se dit qu’elle tenait encore bien le coup après sa stase cristalline. Il y avait toujours cette petite impression que les muscles devaient se réveiller après un long sommeil. Enfin, même si la belle brune n’avait pas combattu depuis un moment ce n’était pas une excuse pour se la couler douce en combat. Les deux garçons y mettaient du leur, donc elle ne pouvait se défiler ou montrer ses souffrances. Evidemment, Fang éprouvait une douleur dans ses bras et ses jambes après avoir encaissé l’attaque du Béhémoth. Cependant, elle ne saignait pas, ayant appris à protéger les zones à risques. Et puis, ce n’était pas une des seules compétences du monstre, il en avait bien d’autres dans son sac.

La garçon habillé tout en noir passa à l’attaque physique et Fang remarqua qu’il avait une bonne frappe. Il serait donc d’une grande aide pour le combat. Par contre, le blondinet infligea beaucoup de dégâts au Béhémoth avec son attaque spéciale. Et sans vouloir se vanter, Fang fit pas mal de dégâts avec son attaque. La dame des contrées sauvages était donc très confiante sur ce combat et pensait bien s’en sortir. Déconcentrée par cette idée qui voyageait dans son esprit, elle ne put parer l’attaque de l’ennemi. Pourtant elle entendit des pas se diriger vers elle et devina donc que c’était le garçonnet. Elle sentit alors une immense douleur lui traverser la poitrine et se trouva projetée en l’air. Elle ouvrit grand les yeux au moment du choc. Qu’est-ce que cela pouvait faire mal ! Son esprit vagabondant entre le conscient et l’inconscient, elle sentit une forte pression au niveau de sa main. La dame des contrées sauvages ne sentit pas l’atterrissage, déjà tombée dans le coma.

Cela était souvent arrivé à Fang de se retrouver dans le coma pendant ses entraînements avec Vanille. Mais son amie, bonne soigneuse la réanimait presque aussitôt. Avec le temps, la belle brune se dotait d’une endurance qui lui permettait de rester debout jusqu’à la fin du combat. Fallait-il croire que ses forces avaient diminuées après sa stase ? Lors de son premier réveil et lorsqu’elle rejoignit la troupe de Lightning, il lui avait semblé avoir perdu de compétences. Ce qui était sûr, c’est que Fang n’aimait pas du tout se trouver dans le coma. Etalée par terre, elle ne pouvait faire un geste, elle n’entendait et ne voyait plus, elle flottait juste dans un noir total. La belle brune ne pouvait qu’attendre l’espoir d’une lumière rougeâtre. Elle se sentit aspirée vers le haut et rouvrit les yeux instantanément. Elle ne savait pas ni ce qu’il s’était passé entre temps et ni qui l’avait réanimé.

« Hm… merci ».

Enfin soit, Fang estima que le moment venu de passer en mode défense se présentait maintenant !


Action de Fang
Changement de stratégie => Défenseur.
Garde Vitale => Personnel.
Garde Vitale => Personnel.


____________________

Home sweet home, welcome to Gran Pulse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lion Solitaire
avatar
Coucou ! Moi c'est
Squall Leonhart



Messages : 63
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Jeu 12 Avr - 9:21

Spoiler:
 

    Et ton corps se mouvait rapidement, avec une aisance insoupçonnée au vu de la situation actuelle. Ton cœur, lui, battait la chamade, cognait tes côtes comme s'il voulait les briser et s'échapper de cette prison faite d'os. Mais tes côtes, quelque peu endolories, tenaient bon, le gardaient presque jalousement prisonnier au creux de ta poitrine musclée. Et tu sentais l'adrénaline qui continuait de parcourir tes veines à un rythme fou, électrisant tes sens et te donnant encore plus l'envie de bouger, de ne pas te figer. T'arrêter serait une erreur fatale, ce serait laisser à ton adversaire une opportunité pour venir à bout des maigres résistances que tu lui opposais. Mais tu ne baisserais pas les bras, ta lame continuera de fendre l'air comme un couteau coupe du beurre. Ainsi, tu ne semblais avoir peur de rien. Cependant, ce n'était que des apparences. Car au fond, tu avais peur mais tu refusais de l'admettre. Les sentiments ne pouvaient être trompés, tu le savais, mais tu t'obstinais. Ce n'était pas parce que tu avais peur que ton estomac se contractait ou que tu avais l'impression que tes genoux perdaient en vigueur : c'était parce que tu allais trop vite et trop fort, ton corps n'avait pas toujours le temps de suivre les ordres que lui lançait ton cerveau. Non, toi le grand Squall Leonhart, tu n'avais jamais peur. Tu ne te réveillais jamais en sursaut la nuit lorsque tu avais fais un mauvais rêve, tu ne craignais pas d'affronter plus fort que toi, la solitude ne t'effrayait point. Non. Tes mains ne tremblaient jamais quand tu pensais à cela, tu n'éprouvais pas le moindre pincement au cœur.
    Ce que tu pouvais être de mauvaise foi. C'était incroyable. Avoue le une bonne fois pour toute, mets-donc ta fierté mal placée de côté, comme dirait Seifer, et prends le taureau par les cornes avant que celui-ci e t'embroche : la peur était un sentiment tout ce qu'il y avait de plus normal chez un homme, et tu n'étais point un Dieu pour échapper à cette règle. Tu n'étais pas un surhomme, juste un humain comme les autres avec ses forces et ses faiblesses.

    Tu ne le niais point, mais cela faisait tout de même bizarre de dire ça ainsi. Encore cette fierté mal placée qui te jouait des tours.

    Tu t'extirpas tant bien que mal du brouillard de pensées dans lequel tu t'étais enfermé depuis peu, bougeant seulement par réflexe. Tu retombas vraiment sur terre lorsque tu vis l'affreux Béhémoth heurter violemment la silhouette longiligne de la demoiselle qui se battait à tes côtés.

    « Occupe-toi du monstre ! »

    Tu fronças légèrement les sourcils, quelque peu blessé dans ton amour propre par l'ordre venait de te lancer le gamin. C'était tout de même la deuxième fois qu'il faisait et tu n'appréciais guère le fait d'être diriger par un enfant. Ce sentiment d'infériorité qui s'en dégageait n'était pas plaisant. Néanmoins, tu ne pipas mot, voyant que ledit gamin se pressait pour s'occuper de la blessée, décrétant que ce n'était ni le lieu ni le moment pour chipoter sur ce genre de détails, tu hochas alors la tête, toujours aussi peu enclin à prononcer ne serait-ce qu'un mot.
    Tu pris alors une grande inspiration, te concentrant à nouveau sur l'ennemi. Tu penchas légèrement la tête sur le côté, examinant rapidement la stature de l'affreuse bestiole qui se trouvait maintenant en face de toi. Tu n'avais pas particulièrement l'impression que le coup que tu avais porté précédemment ai vraiment été efficace. Le sort non plus d'ailleurs... Tu te mis alors à réfléchir à toute vitesse, cherchant quel serait le meilleur angle d'attaque. Tu perdis de précieuses secondes ainsi, lui tournant autour comme un prédateur autour de sa proie.

    Avant que tu ne percutes enfin...

    Si ta magie n'était pas efficace contre le monstre, si ta lame ne l'était pas non plus, il te restait une autre option : les G.Forces. Tu avais avec toi Golgotha et Shiva. Autant dire que, pour toi, le choix était vite fait. Shiva était de loin ta ''favorite''-autant que faire se peut, n'oublions pas qu'il s'agissait là d'une G.Force-... Enfin bref. Tu ne perdis pas une seconde de plus et invoquas rapidement la G.Force des neiges, la laissant faire son œuvre. Il ne te restait, maintenant, plus qu'à espérer que cette attaque là serait plus efficace que les précédentes...

    Action de Squall:
    •Shiva [Transcendentale]> Béhémoth A.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
Coucou ! Moi c'est
Game Master



Messages : 44
Date d'inscription : 07/12/2011
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Jeu 12 Avr - 10:11

Grand Behemoth

Little Wrath > Queue de Phénix sur Oerba Yun Fang [+163HP]
Oerba Yun Fang est ranimée.
Squall Leonhart > Invocation de Shiva.
Shiva > Transcendantale sur Grand Behemoth [-24 400HP]
Oerba Yun Fang > Changement de rôle [Attaquant > Défenseur]
Oerba Yun Fang > Garde Vitale [Dég-90% // +16HP]
Oerba Yun Fang > Garde Vitale [Dég-90% // +18HP]

Grand Behemoth > Griffes sur Squall Leonhart [-2541HP]


Little Wrath > 2 059/2 714HP • 541/541MP • 3/3 ATB •
Oerba Yun Fang > 197/3 264HP • 398/458MP • 4/4 ATB
Squall Leonhart > 1 027/4 060HP • 241/241MP •


Grand Behemoth > -49 444/ ???HP • ???/???MP • Choc: 174.7/500%
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Broken Memories
avatar
Coucou ! Moi c'est
Print Calm



Messages : 530
Date d'inscription : 09/06/2011
Localisation : Spira - Forêt de Malcalania
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mar 17 Avr - 13:41

Hors-RP:
 

Quel combat... chiant ! Oui, c'était le cas de le dire, un combat aussi embêtant, Little n'en avait pas mené depuis une décennie. C'était épuisant et lassant au final, lui qui pensait s'amuser. Le Behemoth semblait tenir debout et, qui plus est, bien se porter ; c'était un vrai problème. Combattre avec de parfaits inconnus ne faisait que rajouter un goût amer à cette bataille qui durait depuis bien trop longtemps maintenant. Après avoir ranimé la guerrière à la lance qui venait de succomber sous les coups du monstre, celle-ci se mit en défense. Le blondinet se relevait alors, tournant les talons pour admirer le boucan qui se faisait entendre derrière lui. Une invocation, oui, une invocation faisant appel à une divinité des Glaces venait d'être faite. Par qui ?! Ce mystérieux jeune adulte, voyons ! Il ne fallait pas l'oublié, lui, qui était resté si muet depuis le début de l'affrontement. Il n'était pas très bavard comparé à Wrath qui n'avait cessé, depuis le début du combat, de sortir outres phrases.

Dans un énorme pique de glace qu'elle brisa, l'invocation avait l'air de s'étirer sans touchée le sol. Peut-être était-elle restée enfermée dans ce glaçon depuis fort longtemps ? Peu importe. Elle chargeait son énergie pour le déployer à grande vitesse sur le Behemoth, formant une prison de glace autour de ce dernier. Cette même prison explosait et l'Eidolon disparut dans le même laps de temps. Ce brun... serait-ce un l'Cie, pour être en possession de tels pouvoirs ?! Mais Little en revenait vite à sa première hypothèse : il devait provenir d'un monde différent de Cocoon ou Gran Pulse. Quoiqu'il en soit, il était de taille ; son invocation aussi. Impressionnant, mais Little ne se laissait pas déconcentré et préparait un assaut. Le petit garçon se positionna devant la jeune femme qu'il venait de ranimer et leva le poing. Moguri percuta sa main et prit la forme d'une épée. D'une lourde épée. Contractant ses petits muscles, serrant les dents, il chargea de l'air dans son épée.

Une deux trois, une deux trois et c'est parti !
Il s'élança.

L'arme était lourde, certes, mais il restait tout de même rapide et efficace. Le petit bonhomme raflait l'herbe fraîche de son pied, découpant l'air de sa lame, les cheveux au vent. Il ne fallait pas attendre le déluge, c'était maintenant ou jamais. « J'ai pas peur, j'ai pas peur, j'ai pas peur » qu'il se répétait sans cesse. Et hop, ni une ni deux, il creusa le sol de son épée et vint ensuite écorcher le Behemoth. Une bourrasque fit rage. Elle manqua de faire décollé Wrath du sol, mais ce dernier avait planté son arme dans la terre du Gran Pulse et s'y tenait. Pas de répit, une fois la bourrasque terminée, il enchaîna deux mêmes coups. Et paf, dans ses dents à ce monstre.


Actions de Little :
Aero-Impact > Grand Behemoth
Aero-Impact > Grand Behemoth
Aero-Impact > Grand Behemoth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalconnexionrpg.forumgratuit.org
Crystal of Courage
avatar
Coucou ! Moi c'est
Oerba Yun Fang



Messages : 129
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Sam 21 Avr - 18:12

Il n’était pas rare que les combats sur Gran Pulse soient longs. Les voyageurs pouvaient souvent tomber sur de gros monstres puissants à leur insu ou de leur plein gré. Et ils pouvaient s’estimer heureux que les plus puissants de monstres résidant sur cette immense plaine n’attaquent point et ne poursuivent les malheureux. Il valait mieux ne pas se promener seul sur ces contrées sauvages au risque de se faire croquer par les bêtes. Il est parfois difficile d’esquiver un combat mais la plupart du temps, si la distance est grande, il y a toujours moyen de filer en douce. Il fallait donc bien observer l’ennemi en gros. Ce que faisait Fang.

Ayant combattu avec des experts en la magie, la belle brune savait reconnaître les sorts. Elle su à l’instant même quand le jeune homme décida de faire un peu de magie. Sauf que l’aura que Fang ressentait semblait différente… . Elle venait tout juste de se relever que le brun passa à l’attaque. L’air se refroidit légèrement ce que la jeune femme apprécia, le combat la faisait transpirer et elle n’arrivait pas à se refroidir. Une entité des glaces apparut devant ses yeux et créa une grande quantité de glace autour du monstre et la fit exploser. La dame des contrées sauvages fut assez impressionnée quant à la force de cette attaque. Elle avait bien vu le Béhémoth souffrir et se tortiller un court instant.
Des débris de glace restaient encore présents au sol et la belle créature disparu peu après. Fang l’avait regardée attentivement. Magnifique créature à l’allure d’une femme aux courbes généreuses et recouverte d’une fine pellicule bleue qui rappelait son élément favori, elle ressemblait fortement à l’invocation d’un des anciens compagnons de Fang, Snow Villiers.
Vu l’accoutrement et la façon d’agir de ce jeune homme tout vêtu de noir, la belle brune était certaine qu’il n’était pas de son monde. Pourtant, d’où tenait-il cet Eidolon ?

La jeune femme obtiendrait des réponses plus tard car il ne fallait pas baisser sa garde. Elle reporta son attention sur le monstre qu’elle avait quitté du regard quelques secondes. Il piétinait sur place, il commençait à s’énerver et avoir la bougeotte. En tant que Pulsienne, Fang savait que cela était bon signe. Elle savait très bien qu’il allait bientôt rendre l’âme. Il faudrait donc que les deux inconnus et elle-même donne tout ce qu’ils avaient. La belle brune savait déjà quelle attaque elle voulait effectuer. Sans doute que le jeune homme passerait à l’attaque avant Fang et s’il pouvait effectuer une attaque similaire que précédemment... . Elle venait tout juste de terminer sa position de défense et concentra sa puissance pour une dernière (espérait-elle) attaque. Et si le petit garçon pouvait aussi… .
Ah, il passe à l’action, constata Fang.

« Donnez tout ce que vous avez, la fin est proche ! » cria-t-elle à l’adresse des deux autres.

La jeune femme remarqua aussi que sa petite peluche se transforma en épée et le blondinet attaque trois fois de suite et de chaque frappe se dégageait une rafale de vent. De quoi entamer suffisamment le Béhémoth qui se tortilla encore un peu plus. Une fois la puissance voulue la jeune femme catapulta le monstre et enchaîna ensuite une frappe tournoyante.
Ah, il faudrait aussi qu’elle examine cette petite chose velue qui accompagnait ce garçon blond, elle était assez intrigante.



Action de Fang
Explosion => Béhémoth A.


____________________

Home sweet home, welcome to Gran Pulse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lion Solitaire
avatar
Coucou ! Moi c'est
Squall Leonhart



Messages : 63
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Jeu 26 Avr - 9:16

Spoiler:
 
Le courant d'air frais qui caractérisait l’apparition prochaine de Shiva souffla autour de toi, et tu t'autorisas alors à laisser planer l'ombre d'un sourire satisfait sur tes lèvres légèrement rosées. N'accordant aucun regard à tes deux ''compagnons'', tu manquas leur mine surprise suite à ta dernière intervention. La possibilité qu'ils puissent être surpris par la Guardian Force ne t'avait même pas effleuré l'esprit : tu étais trop concentré sur le Béhémoth et sur comment faire pour s'en débarrasser le plus rapidement possible que tu ne te posais plus d'autres questions, tu avais occulté tout le reste. Tu n'avais d'yeux que pour la silhouette qui se dressait devant toi, dont l'allure gracile et impartiale de ta G.F n'encourageait guère ton adversaire. Seulement, étant donné que ce dernier n'était qu'un monstre, tu te doutais que celui-ci n'avait point suffisamment de raison pour reculer face à la ''beauté glaciale'' qui venait d'apparaître. Il fut alors prisonnier des glaces de Shiva, à ton plus grand contentement. Ce Béhémoth t'avait légèrement tapé sur les nerfs, alors là, pour une fois que tu pouvais lui infliger un quelconque dommage, cela te redonnait un peu de courage pour la suite des événements.
Et aussi vite qu'elle était arrivée, la G.Force disparut de ton champs de vision, laissant ainsi l'espace entre lui et vous de nouveau vide. L'air s'était quelque peu réchauffé et tu te mis alors en position d'attaque, prêt à repartir à l'assaut dés que l'occasion s'en présenterait, ignorant les débris de glace qui pouvaient être encore à tes pieds, unique vestige du passage de Shiva. Gunblade fermement en main, tu attendais la suite des événements.

Tu dus avoir un peu trop confiance en toi sur le coup. Ou peut-être était-ce le fait que tu commençais à en avoir plus que marre de ce combat dont tu ne voyais pas la fin, cette lutte interminable plus usante qu'autre chose. Tu ne savais pas trop ce qu'il s'était passé. Tu ne t'attendais pas à ce que le monstre répliquât comme il venait de le faire. Un coup de griffe t'étant destiné. Commençant à fatiguer, tu n'avais pas esquiver, te contentant de lever ta Gunblade au dessus de ta tête pour essayer de minimiser les dégâts. En vain. C'était un peu comme si tu l'avais accueillis à bras ouverts, attendant patiemment qu'il te frappe. Tu fus un peu sonné, mais pas trop longtemps. Juste le temps de te rendre compte que ton bras te lançait. Manque de chance, c'était celui avec lequel tu tenais ta Gunblade. Certes, tu avais eu pire, mais c'était tout de même gênant pour le moment... Et alors, pour la première fois depuis que tu étais arrivé ici, tu ouvris la bouche, les dents serrées par l'agacement grandissant que tu tentais de contenir.

« Et merde... »

Tout en délicatesse et subtilité. Du Squall Leonhart quoi.

Tu vis les deux autres passer à l'attaque, et attendis donc patiemment ton tour. Tu étais presque impatient de pouvoir toi aussi porter un coup au monstre, ta fierté n'acceptant guère le coup que ce dernier t'avait porté. Tu n'avais cependant pas très envie de foncer dans le tas non plus, histoire de limiter les dégâts... Alors, tu fis de nouveau appel à Shiva, espérant que cette fois-ci serait la dernière fois que tu aurais à intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
Coucou ! Moi c'est
Game Master



Messages : 44
Date d'inscription : 07/12/2011
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Jeu 26 Avr - 18:40

Grand Behemoth

Little Wrath > Aéro-Impact sur Grand Behemoth [-1505HP]
Little Wrath > Aéro-Impact sur Grand Behemoth [-1505HP]
Squall Leonhart > Invocation de Shiva.
Shiva > Transcendantale sur Grand Behemoth [-24 458HP]

Le Grand Behemoth succombe.


Little Wrath > 2 059/2 714HP • 541/541MP • 3/3 ATB •
Oerba Yun Fang > 197/3 264HP • 398/458MP • 4/4 ATB
Squall Leonhart > 1 027/4 060HP • 241/241MP •


Grand Behemoth > 0/ ???HP • ???/???MP • Choc: 174.7/500% • K.O.


Gains : +2 800 EXP [Tous], +696 Gils [Tous], Griffe Encrassée X2 [Oerba Yun Fang]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Broken Memories
avatar
Coucou ! Moi c'est
Print Calm



Messages : 530
Date d'inscription : 09/06/2011
Localisation : Spira - Forêt de Malcalania
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Sam 28 Avr - 20:19

La victoire. Oui, la victoire, enfin, la voilà, je la touchais, je la sentais, enfin, elle se présentait, enfin ! Tous les trois, nous venions de mettre un terme à ce combat qui semblait être sans fin. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas mené une bataille aussi longue. Bien qu'ils restaient encore pour moi de parfaits inconnus, ils m'avaient aidé dans ce combat. Je ne comptais pas m'extasier et éclater de joie comme ça, mais je les remerciait comme je le pouvais. C'est-à-dire, sans rien faire. En même temps hein, c'était eux qui avaient décidé de s'intégrer dans le duel, moi, je n'avais rien demandé. Bon c'est vrai, j'avoue, je serai sûrement en train de fuir s'ils n'avaient pas été là, mais qu'ils n'attendent pas de moi des remerciements ou quoique ce soit. Ils m'avaient aidés, ont étaient tous contents, point, ça s'arrête ici. Mais cet homme, là. Lui, tout de noir vêtu, lui qui était resté dans un silence presque complet du début jusqu'à la fin du combat, lui qui avait fait appel à un Eidolon. Il m'intriguait et je n'allai pas en rester sur ma faim et partir. Je comptais le questionner.

Moguri reprit sa forme de Moogle. Je le félicita pour ce beau combat et comme à son habitude, il murmura de vagues « Kupo, Kupo » pour dire qu'il était fier de son combat. Je souriais sensiblement à mon compagnon qui me servait également d'arme et je me retournai vers ses deux individus. Le belle jeune femme qui ressemblait point par point à une Pulsienne était bien amochée. Il faut dire que le monstre n'y était pas aller de main morte avec elle. Je pensais donc à la soignée. Passant d'un rôle de magicien offensif à celui de Soigneur, j'utilisais quelques sorts de soins en ma possession afin de guérir ses blessures du mieux que je le pouvais. Lui, le brun aussi, avait subit pas mal de dégâts, mais il restait sur pieds facilement, j'en concluais donc qu'il n'avait aucun besoin de soins. Et puis, je pense qu'il pourrait le faire lui-même. Je pouvais paraître assez agressif, mais tant pis, j'étais ainsi et ils devraient faire avec.

Je me rapprochais sans hésitation vers ce mystérieux guerrier maniant une longue épée et je tournais autour de lui, suspicieux. Mes yeux se baladaient sur lui, de haut en bas, je le dévisageais sans crainte. Il ne m'intimidait pas avec son air de grand brun ténébreux. Mais alors, pas le moindre du monde. Les bras croisés, je m'arrêtais devant lui, le regardant de bas. J'étais pas très grand, aussi étais-je encore un enfant, mais j'osais, oui, j'osais sans peur lui faire le regard du grand méchant. Je fronçais donc les sourcils, toujours aussi soupçonneux. Hum, c'était un l'Cie ?! Il venait d'un autre monde ?! Peut-être venait-il de Cocoon qui était maintenant dans une stase cristalline. J'en savais rien, je n'avais jamais mis les pieds sur ce soit disant Cocon Paradisiaque. À vrai dire, à mon époque, Cocoon n'existait plus, il s'était déjà écrasé sur Gran Pulse causant avec cette chute de terrible dégâts déciment une bonne partie de la population. Je me penchais. Un peu. Beaucoup. Et je me redressais aussi vite.


« Alors... tu peux invoquer... Qui t'es, toi, pour avoir ce genre de pouvoirs, hein ?! T'es un l'Cie ?! Tu viens de Cocoon ?! » et je recommençais ma marche autour de lui « Ou alors... tu viens d'un autre monde ?! » Et je me stoppais derrière lui « Tu portes des vêtements peu commun sur Gran Pulse... » et je continuais ma marche afin de m'arrêter de nouveau devant lui « Oui, je te suspect ! »

Moguri qui était derrière moi ricanait légèrement. Ah non, pas ça, non, non, non ! Il n'allait pas commencé à se moquer de moi, pas dans l'immédiat en tout cas, j'étais bien trop sérieux. S'il commençait à rigoler, j'allais perdre toute ma crédibilité. Sans prendre la peine de me retourner, je jetais mon bras gauche en arrière et, d'un signe disgracieux de la main, je lui disais de ce taire. Il lâcha une fois de plus quelques-uns de ces légendaires « Kupo... », mais je ne m'en souciais pas plus que cela, il ne m'en voudrait pas. Enfin, peut-être pendant une ou deux heures, mais pas plus que cela. Je le sais très bien, notre connaissance ne date pas que d'hier voyons ! Je ne quittais pas des yeux cet étrange bonhomme, pas une seule seconde, j'observais tous ces faits et gestes. Mais pourquoi tant de méfiances ?! Son Invocation et son apparence. Il ne me disait vraiment rien. Et s'il venait bien d'un autre monde, cela voudrait-il dire que la magie n'existe pas uniquement sur Gran Pulse et Cocoon, mais aussi sur ces fameux mondes. Et s'il vient vraiment d'un autre monde, cela veux dire que l'équilibre est bel et bien déstabilisé.

Bref.

Avec toutes ces interrogations, j'en oubliais presque la jeune femme derrière moi. Moguri, amusé, m'imitait et tournait autour d'elle, ses petits bras légèrement croisés, il ne la lâchait pas du regard. Il était marrant, ce petit être. Je leva le poing fermé et je l'appela à venir prêt de moi, ce qu'il fit sans plus attendre. Je mis ma main sur sa tête et je le secouais un peu, une sorte de réprimande pas méchante. Elle, bizarrement, je ne m'en méfiai pas. Elle n'avait pas l'air bien méchante bien qu'arrogante sur les bords. Mais après-tout, je le suis aussi et le pire, c'est que je l'assume pleinement, nah ! Je faisais quelques pas vers cette dernière, les bras toujours croisés. Mon air de méchant petit garçon laissait légèrement place à une tête de petit garçon bien sage.


« Moi, c'est Little. Little Wrath. Mais, je préfère qu'on m'appelle Wrath. Et vous, vous êtes... ? » dis-je en lançant un léger regard au jeune homme que j'avais soupçonner et à la jeune femme.

Actions de Little Wrath :
Passe en Soigneur.
Soin > Oerba Yun Fang [+830]
Soin > Oerba Yun Fang [+830]
Soin > Oerba Yun Fang [+830]
Soin > Oerba Yun Fang [+830]

Fiche de Oerba Yun Fang modifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalconnexionrpg.forumgratuit.org
Crystal of Courage
avatar
Coucou ! Moi c'est
Oerba Yun Fang



Messages : 129
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Lun 30 Avr - 17:41

L’air se refroidit une nouvelle fois et acheva de tuer ce Béhémoth. Quel soulagement ! La victoire nourrissait tellement de sentiments agréables ! Il était encore plus agréable de voir que ses compagnons étaient encore debout, aux côtés de soi. Mais qu’en était-il lorsque ces compagnons n’étaient que de purs inconnus ? Fang aurait tellement aimé se tenir auprès de Vanille et savourer cette victoire avec elle. Mais bon, pour le moment, la belle brune ne pensait pas à cela. Elle se sentait trop faible pour penser autre chose qu’à son mal aise. De la sueur perlait sur son front et elle avait froid, bien après que l’invocation aie disparue. Elle vit une forme blanche apparaître et elle se redressa tant bien que de mal pour essayer de faire bonne figure. Alors qu’elle s’apprêtait à se lancer une potion… elle sentit alors une vague de chaleur l’envelopper et puis des picotements désagréables lui parcourant le corps. Elle reconnaissait cette sensation pour l’avoir reçue tant de fois par Vanille, le blondinet la soignait. Appréciant le geste, elle pensa tout de même à prendre la parole. Enfin, elle grommela plus qu’autre chose.

« Merci gamin ».

Les idées un peu plus claires, elle observa les deux individus. Le petit garçon parlait avec le jeune homme et le suspecta de ne pas être de Gran Pulse. Un petit sourire narquois s’étira sur les lèvres de Fang. C’était sûr qu’avec son invocation, il pourrait effectivement être un l’Cie vu que ceux-ci possédaient des Eidolons. Mais la belle brune était sûre qu’il n’était pas de ce monde. Elle avait fait le tour de la question, si il résidait vraiment sur Gran Pulse ou Cocoon, son entité ressemblerait alors à celle de son ancien compagnon de route : Snow. Si ses souvenirs étaient bons, elle s’appellerait alors : Shiva. Même si elles se ressemblaient, ce n’était pas en totalité. Celle du garçon avait la peau bleue et était toute seule. Celle de Snow était bleu nuit et ne se trouvait pas seule ! Donc Fang en concluait que ce garçon n’était pas d’ici. Mais un détail lui échappait tout de même… . Et si les Eidolons changeaient d’apparence en fonction de son manipulateur ? Fang ne connaissait personne qui possédait la même entité qu’elle.

Pendant que le garçonnet tournait autour de l’autre garçon et lui parlait, Fang entendit un petit rire étrange. Elle se tourna et vit la peluche. Elle LA vit et cela lui suffit pour plisser les yeux et observer. C’était petit, blanc, cela voletait, cela était étrange. Qu’est-ce que ça peut être ? pensa Fang.
Cette chose volait même autour de la jeune femme, ses petits bras croisés. Mains sur les hanches, pliant un peu les jambes et l’observant, la dame des contrées sauvages passa à l’attaque. Effectuant un geste rapide pendant que la petite boule de poil tournait, elle la captura dans ses mains. Elle tâta ses bras, ses ailes et frotta son petit ventre pour voir sa peau et ses poils duveteux. Son regard se posa alors sur CA. Cette chose ronde qui flottait au dessus de sa tête. Le pompon rouge ! Elle frappa doucement avec son index pour voir. Ca rebondissait ! Toujours les yeux plissés, elle ne voyait toujours pas ce que c’était… . Puis d’un coup, il se dégagea pour rejoindre son compagnon blond. Dommage, elle aurait aimé l’observer un peu plus longtemps. Il possédait aussi un drôle de vocabulaire… que voulait-t-il exprimer lorsque qu’il disait : « Kupo » ?

Le blondinet s’approcha d’elle, les bras croisés e il afficha une mine plus sympathique. Fang positionna les mains sur ses hanches et comme à son habitude, bomba la poitrine. Déjà grande de nature, cela n’empêchait pas la jeune femme de se tenir fièrement sans courber le dos. Alors ce petit s’appelait Little Wrath ? Un nom peu commun, pensa Fang. Elle décida quand même de répondre à son interlocuteur.

« Fang. »




____________________

Home sweet home, welcome to Gran Pulse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lion Solitaire
avatar
Coucou ! Moi c'est
Squall Leonhart



Messages : 63
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mer 2 Mai - 11:56

    Tu lâchas un soupir de soulagement quand tu vis le Béhémoth s'écrouler après que Shiva lui ai porté un dernier coup. Voilà ta fierté flattée, quoique tu en dises. Tu ne pouvais nier que tu étais quelque peu satisfait de toi, mais tu aurais tout de même bien voulu mettre un terme à ce bazar un peu plus tôt afin de te concentrer plus rapidement sur ta tâche. N'oublions pas que, si tu étais parti, c'était pour partir à la recherche de Rinoa qui était partie seule Hyne savait où. À cette pensée, tu ne pus t'empêcher de grincer des dents en essayant de refréner la vague d'inquiétude qui te submergeait. Tu ne devais pas te laisser envahir par trop de sentimentalisme. Déjà, tu commençais à réaliser l'erreur que tu avais faite de partir trop rapidement, sans prévenir personne à par Quistis. Tu n'étais pas dans ton élément, et cela te porterait très certainement préjudice à un moment ou un autre. Tu étais déjà partis trop vite et tu commençais à t'en mordre les doigts : ton premier avec l'endroit dans lequel tu venais de débarquer était loin de s'être fait en douceur et cela te poussait, non pas à craindre, mais à éprouver une certaine appréhension quant à ce qu'il pourrai se passer dans un futur plus ou moins proche. Mais, jamais Ô grand jamais tu n'avouerais ce que tu ressentais présentement : tout d'abord parce qu'il n'y avait aucune raison apparente de le faire et puis, tu étais bien incapable de le faire, quoique tu en dises. Tu savais que les mots ne viendraient pas pour permettre d'exprimer ton ''malaise'', ils ne venaient jamais de toute façon. Alors il était tout bonnement inutile que tu essaies en vain de les trouver. De plus, il n'y avait probablement aucune oreille pour t'écouter... Peut-être les deux ''compagnons''-que tu avais momentanément oublié- qui avaient combattus à tes côtés... Non. Tu repoussas fermement cette idée : hors de question de parler de ce genre de choses avec de purs inconnus et de passer pour un enfant immature. Tu n'étais plus un gosse, que diable ! Tu ne devais pas laisser ton esprit être influencé par ces sentiments futiles, tu étais plus fort que cela.
    Tu passas une main machinale parmi tes mèches brunes, un peu emmêlées et comme si ce simple geste avait pu agir sur tes pensées, le refiler dans un coin sombre de ton esprit tortueux, tu laissas tomber tes inquiétudes inutiles. T'en faire ne servirait à rien d'autre que de freiner dans ta progression dans ces lieux qui t'étaient encore inconnus. Immobile depuis quelques secondes déjà, tu te mis enfin à bouger dans le but de ranger ton arme, songeant que tu n'en aurais plus besoin avant un moment. Les alentours semblaient calmes et s'il s'était trouvé là quelque autre créature, tu pensais que cette dernière avait probablement fais demi-tour en voyant ce qu'il restait de votre adversaire. Il n'y avait donc plus de raisons d'être sur la défensive, tu pouvais donc te détendre un peu. Aussitôt, tes muscles aussi tendus que la corde d'un arc se détendirent imperceptiblement tandis que, d'une main presque timide, tu te mis à tâter ton bras endolori. Tu grimaças un peu mais continuas ton inspection. Tu partis de l'épaule et descendis lentement pour constater l'ampleur des dégâts. Fort heureusement, tu pus affirmer que ton bras n'était pas cassé et que, de ce fait, la douleur aurait tôt fait de se dissiper. Tu aurais juste un bel hématome, pas de quoi fouetter un chat en somme. Ce fut à ce moment là que l'un de tes ''compagnons'' choisit pour se rappeler à toi.

    Tu sursautas presque lorsque une frimousse blonde entra dans ton champs de vision et se mit à te tourner autour. Instantanément, cela te fit penser à un prédateur qui examinait sa proie avant de lui sauter dessus. Tu fronças alors les sourcils : non, tout de même pas... Il s'agissait juste d'un ''sale gosse qui faisait preuve d'un cruel manque d'éducation'' – si je reprends tes termes... –. Son petit manège commençait à te taper sur le système, te rappelant vaguement un Zell hyperactif qui croyait bon de faire quelques exercices à côté de toi. Mais comme d'habitude, tu te contenais et ne disais rien, fixant l'enfant de ton regard dur et suspicieux. Qu'avait-il donc à te tourner autour comme ça ? Ses parents ne lui avaient-ils dont pas appris que cela ne se faisait guère de tourner comme ça autour des gens que l'on ne connaissait pas ?

    « Alors... tu peux invoquer... Qui t'es, toi, pour avoir ce genre de pouvoirs, hein ?! T'es un l'Cie ?! Tu viens de Cocoon ?! Ou alors... tu viens d'un autre monde ?! Tu portes des vêtements peu commun sur Gran Pulse... Oui, je te suspecte ! »


    Tu clignas une fois, deux fois des yeux, n'ayant pas vraiment compris ce que venait de dire le gamin. Gran Pulse ? Cocoon ? Machin-Cie ? Tu n'avais encore jamais entendu de tels noms, ce qui eut le don d'attiser ta curiosité. Tu détachas ton regard du visage de ton cadet et prêta un peu attention au décor qui t'entourait. Tu aurais du y faire plus attention, tu le savais... Cela t'aurait tout de suite mis la puce à l'oreille. Mais il fallait croire que tu avais été un peu sonné par ce qu'il s'était passé avec les cristaux à Trabia, ce qui avait fais que tu n'avais pas tout de suite percuté. En effet, ce n'était guère le genre de paysage que tu avais l'habitude de voir à Dol. Brusquement, tu eus envie de te gifler pour ne pas avoir tout de suite remarqué ça. Ce n'était pas rien tout de même... Cependant, tu te retins, il était tout à fait hors de question que tu perdes la face face à eux, ces inconnus.
    Tu ignoras la drôle de peluche qui se mit à ricanner derrière le garçonnet et plaças l'une de tes mains sur ta hanche, l'autre venant pincer l'arrête de ton nez, tic qui se déclenchait quand tu étais nerveux ou agacé, ce qui était un peu des deux ici. Tu n'appréciais pas de ne pas saisir ce qu'il se passait autour de toi : tu avais la carrure d'un meneur, d'un preneur de décisions mince ! Le fait que tout autour de toi ne tourne pas dans le sens que tu voudrais te perturbait, te déstabilisait presque. Il fallait que tu retrouves rapidement tes repères pour pouvoir repartir...
    Tu n'eus pas le temps de répondre que le gamin enchaînait déjà, se présentant enfin. Il jeta un regard à la jeune femme qui, entre temps, avait jeté son dévolu sur la drôle de bestiole qui servait d'arme au blondinet.

    « Moi, c'est Little. Little Wrath. Mais, je préfère qu'on m'appelle Wrath. Et vous, vous êtes... ? »


    Little Wrath. Quel drôle de nom décidément... En plus d'avoir atterris dans un endroit bizarre, il se trouvait que les gens qui peuplaient ce monde portaient des noms aux consonances tout aussi étranges.
    Fière et droite comme un ''i'', ce fût la jolie brune qui répondit en premier. Toi, tu étais trop occupé à tergiverser pour répondre tout de suite. Tu la fixas du coin de l’œil alors qu'elle bombait le torse fièrement, fermement campée sur ses deux jambes et ses mains ancrées sur ses hanches bien dessinées.

    « Fang. »

    Fang ? Juste Fang, pas de nom de famille ou quoi que ce soit qui s'en approchait.. ? Hm... Soit. C'était court mais facile à retenir cela dit, ce n'était donc pas pour te déplaire. Plus facile que Little Wrath en tout cas... N'étant déjà pas de nature sociable, te souvenir des noms des uns et des autres n'était pas ta première priorité, donc plus simple ils étaient, mieux tu te portais.
    C'était donc maintenant à ton tout de te présenter. Tu avais horreur de ça... Parler, créer des liens, blahblah... Tu savais que tu n'étais pas doué pour ça, alors à quoi bon ? Un jour au l'autre, les gens finiront par être lassés de ta personne et finiront par s'éloigner de toi comme cela s'était déjà produit par le passé. Néanmoins, tu te présentas tout de même, brièvement et sèchement, ne te souciant guère de la réaction que pourraient avoir les deux interlocuteurs face à ton voix monocorde et peu avenante, accompagnée par ta mine peu ravie, impassible. Oh oui, tu étais content... Enfin, peu importait. Tes interlocuteurs pouvaient bien prendre ton apparente froideur comme bon leur semblait, tu t'en fichais royalement. Puis... Le blondinet n'avait pas intérêt à dire quoi que ce soit à ce sujet, lui-même n'ayant pas été très engageant.

    « Squall Leonhart. Je viens de Dol. »

    Tu détournas le regard, fixant d'un œil morne et peu enthousiaste l'herbe qui se trouvait sous tes pieds. Tu avais besoin d'avoir des informations avant de poursuivre ta route... Et seuls tes interlocuteurs pouvaient t'en fournir. Tu grinças des dents : tu avais horreur d'être dépendant de qui que ce soit...
    Pourtant tu relevas la tête distraitement, évitant soigneusement le regard des silhouettes qui te faisaient face et pris de nouveau la parole.

    « Et... Où on est exactement ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Broken Memories
avatar
Coucou ! Moi c'est
Print Calm



Messages : 530
Date d'inscription : 09/06/2011
Localisation : Spira - Forêt de Malcalania
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Jeu 3 Mai - 18:39

Je restai un petit moment sans le moindre geste entre ces deux individus après leurs réponses, aussi brèves et claires soient-elles. Fang. Squall Leonhart. Etrange. Bizarre, je me permettrai de dire. C'était bien la première fois que mes chères petites oreilles entendaient de telles prénoms et autant dire qu'elles furent aussi surprises que je l'étais. C'était pas moche, ce n'était pas beau, mais c'était peu commun sur Gran Pulse ou Cocoon. Bien que venant de Spira, je connaissais l'histoire de Gran Pulse ainsi que son satellite maintenant tenu par un énorme pilier de cristal ; Cocoon. Le brun clamait venir d'un monde répondant au nom de Dol. Moi, à part Gran Pulse, Cocoon et Spira, je n'en sais pas plus. Alors ne venez pas me demander quoique ce soit sur ce fameux monde « Dol », car je ne pourrai vous en dire plus que cela.

Moguri était toujours à battre des ailes prêt de moi à épier Fang qui l'avait palpée dans tous les sens. Le pauvre Moogle devenait un habitué, je ne cache pas que je le taquine souvent à toucher son pompon rouge ou ses petites ailes d'une teinte indigo. Mais là n'était pas la question, je me grattais l'arrière de la tête, pensif. C'était calme. Un peu trop à mon goût. Mais Squall vint vite casser ce silence afin de nous soutirer quelques informations sur l'endroit où nous nous trouvions. Je tournai la tête pour regarder ce grand brun cherchant un peu de lumière dans les ténèbres de ses interrogations. Et je soupirai. J'avançai lentement vers ce dernier et, une fois dans le même sens d'orientation que lui, je pointai du doigt le pilier de cristal que l'on voyait de loin. Sans dire un mot, je montai mon doigt pour lui faire découvrir Cocoon. On ne sait jamais, peut-être ne l'aurait-il pas encore remarqué. J'inspira un grand, très grand cou et j'ouvris les lèvres.


« Ca, c'est Cocoon. Enfin, ce qu'il en reste. C'était un cocon perché dans les cieux, un lieu soit disant paradisiaque où vivaient des humains. Mais depuis peu, en fait, depuis que des l'Cies de Pulse ont sauvés le monde du désastre, il tient sur un pilier énorme de cristal. Un pilier formé par, d'après ce que j'ai entendu, deux jeunes l'Cies de Pulse. Elles auraient sacrifiées leurs vies pour sauvée l'humanité du chaos certain. » expliquai-je rapidement. Tout en reprenant mon souffle, je poursuivais « Des l'Cies de Pulse, ce sont des humains dotés de pouvoirs, des pouvoirs conférés par le Fal'Cie qui les transforment en l'Cie. Ca va, tu suis ? » et sans attendre de réponse « Un Fal'Cie, c'est une entité aux pouvoirs qui, avant, s'occupait de Cocoon. On en comptait par millier. C'est eux qui apportaient l'eau, l'électricité, la nourriture et tout ce qui va avec. Bien sûr, il y a des Fal'Cie sur Gran Pulse aussi, mais eux, ils ne s'occupent pas de ça. » Je prenais maintenant place devant lui, le fixant. « Mais depuis que les l'Cies de Pulse ont sauvés le monde, il n'y a plus aucun Fal'Cie sur Cocoon. C'est pour ça qu'il fait tout noir, comme les ténèbres, comme une nuit éternelle. » Et enfin, j'ouvrais les bras pour conclure « Et là, t'es sur Gran Pulse. Un monde sauvage où la loi du plus fort règne. Faut survivre comme tu peux... »

Après ce long discours à titre explicatif, je posais mon derrière sur l'herbe fraîche de la plaine. Une petite brise soufflait, une brise agréable qui me caressait la peau. Jambes en tailleur, visage quelque peu levé vers le beau ciel qui couronnait ce monde, je pensais. Oui, je pensais, longuement, de tout et de rien à la fois. Le Moogle qui me faisait office d'arme arracha quelques « Kupo, Kupo » interrogatifs et voltait au-dessus de ma chevelure dorée. Parfois, il frôlait mes mèches qui virevoltaient au gré du vent. Je resta dans le mutisme plusieurs minutes d'affilées. Je commençais à avoir des petits picotements dans le bras, petit signe du combat précédent. Moi qui aimait bien la bataille, moi qui aimait bien la confrontation, j'aurai pourtant aimé évité ce combat. Bref, je reprenais vite place sur mes deux pieds, toujours aussi pensif, j'interpella la seule jeune femme qui était présente en ces lieux.

« Et toi, tu viens d'où ? De Gran Pulse ? »

Je supposais simplement, mais j'en étais presque sûr et certain, avec son accoutrement, je ne pouvais pas me tromper. Je n'avais jamais su comment me comporter lorsque j'étais en compagnie d'inconnu. Ce n'est pas question d'expérience, car ce n'était pas la première fois que je me retrouvai dans une telle situation. Bizarrement, je parlai plus que d'habitude. Peut-être était-je en confiance avec ces deux-là. Je ne sais pas. Je n'en savais absolument rien, du tout, mais ce que je savais c'est que je comptais pas m'éterniser une minute de plus sur ces grandes plaines. Ca suffisait, un monstre, d'accord, mais je ne supporterai sûrement pas un deuxième combat de cette envergure. Alors ça, non, je ne le voulais pas et j'allai bien faire comprendre que je partirai bien vite.

« Vous comptez faire quoi ? Moi, c'est simple, j'vais m'inscrire au tournoi que tout le monde parle. J'ai décidé de m'aventurer au cœur des mondes, c'est pour une certaine raison, je ne vais pas rester pourrir ici. Si je peux avoir un indice, alors autant m'y rendre. »

Sur cette dernière prise de parole, je faisais signe à Moguri qui prit immédiatement la forme d'une épée. Qu'ils me suivent ou non, moi, je m'en allai, libre à eux de faire ce qu'ils veulent. Ce tournoi me semblait être l'occasion parfaite pour trouver quelconque indice et rencontrer d'autres aventuriers. Je tenais en main une chance inouïe. Là laissée partir, sûrement pas, c'était pas mon genre. Comparable à un combat, si je pouvais effectuer un coup en traite pour reprendre le dessus de la bataille, sans l'ombre d'une hésitation, je le ferai. Et le pire, c'est que je n'aurai aucun regret à le faire. Je suis peut-être un gosse, mais je suis avant-tout un guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalconnexionrpg.forumgratuit.org
Crystal of Courage
avatar
Coucou ! Moi c'est
Oerba Yun Fang



Messages : 129
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Sam 5 Mai - 13:43

Maintenant que Fang connaissait les prénoms des deux garçons (même si elle ne les retiendrait pas), elle commença seulement à les regarder un peu mieux. Deux gringalets, voila ce qui vient à l’esprit de la jeune femme. Deux gringalets qui pourtant ne devaient pas être sous-estimés ! Mais la belle brune se demandait comment ils allaient trouver leur chemin et survivre sur Gran Pulse. Car le jeune homme qui répondait au nom de Squall venait d’un autre monde : Dol. Apparemment ce garçon aimait le noir car il en était vêtu presque entièrement. Fang remarqua qu’il portait un peu de fourrure sur ses épaules et sur les côtés de son pantalon. Etait-ce la créature de son clan ? Une de ses fières prises sur son monde ? Il n’avait pas l’air d’un grand chasseur, mais plutôt d’un bon guerrier. D’ailleurs son arme intrigante ressemblait à celle de Lightning, avec une arme à feu intégrée. Enfin, pour le moment il n’avait pas pris beaucoup la parole. Il avait écouté le petit.
D’ailleurs celui-ci semblait bien informé de la situation de Gran Pulse et Cocoon. Lui par contre était tout vêtu de bleu. La belle brune approuva ce choix, aimant elle aussi le bleu. La seule chose qu’elle trouvait étrange fut cette petite couronne. Ce n’était pas un accessoire commun sur les terres sauvages. Ecoutant tout de même d’une oreille le blondinet, dont Fang avait déjà omis son prénom de sa mémoire, elle entendit alors qu’il savait que deux jeunes l’Cie avait sauvé Cocoon. Ah ! Si seulement il savait son âge… Fang ne dévoilait jamais son âge car elle trouvait cela inutile. Et puis, quelle tête ferait les autres en l’entendant ? Au final, cela devait être amusant !
Trouvant l’occasion pour l’interrompre, elle ne se fit pas prier.

« Alors comme ça, le prince des Peluches connaît bien l’histoire de Gran Pulse et Cocoon ? dit Fang en faisant une pichenette sur la couronne de Wrath en le narguant ».

Après, il informa que depuis que les Fal’Cie avaient disparus sur Cocoon et que depuis les ténèbres régnaient sur le monde. Mais comment ça il n’y en avait plus sur Cocoon ?! Pourquoi Fang se trouvait tirée de la stase cristalline ? Normalement s’il des Fal’Cie résidaient sur Gran Pulse, il devrait y en avoir sur Cocoon non ? Combien de temps la jeune femme avait-elle dormi ?
Alors que Wrath s’asseyait sur l’herbe, il lui demanda si elle résidait sur Pulse. La dame des contrées sauvages bomba la poitrine, mis les mains sur ses hanches et répondit.

« Evidemment ! Je suis l’une des l’Cie qui a sauvé Cocoon ! D’ailleurs, tu m’as l’air bien informé toi ! D’où tu viens gamin ? Et puis, c’est quoi ce truc qui t’accompagne ? ».

Puis en attendant la réponse du jeune garçon, elle revint sur ses paroles. Vanille, il fallait qu’elle la trouve à tout prix ! La jeune rouquine devait la chercher aussi. A peine la stase cristalline finie et la retrouvant qu’il avait suffit de quelques minutes pour qu’elle la perde. Cela l’ennuyait beaucoup car la belle brune aurait voulu voyager avec elle. Se tournant vers les deux garçons elle demanda.

« Vous n’auriez pas vu une jeune fille rousse avec des couettes et l’air guilleret ? Toi, tu ne l’aurais pas vue en atterrissant ? termina t’elle en s’adressant alors à Squall ».

Fang ne s’attendait pas à de réponses positives, ne préférant pas trop espérer. Gran Pulse et Cocoon étaient déjà si vastes, mais si en plus il fallait chercher dans les autres mondes… elle n’était pas sortie de l’auberge ! Wrath informa aussi que dans un certain monde se déroulait un concours. Appréciant les combats, la jeune femme pourrait alors bénéficier d’un point de recherche. Qui sait ? Peut-être que Vanille avait eu vent de cette rumeur. La dame des contrées sauvages semblait déterminée.

« A dos de Chocobo ça ira plus vite. Traînez pas la patte pour choisir ! ».


____________________

Home sweet home, welcome to Gran Pulse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lion Solitaire
avatar
Coucou ! Moi c'est
Squall Leonhart



Messages : 63
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mer 9 Mai - 14:13

    Nobody says it was easy,
    It's such a shame for us to part,
    Nobody says it was easy,
    No one ever says it would be this hard .

    Tu enfonças tes mains dans tes poches, l'air mécontent. Tu n'étais guère à ton aise dans cet environnement, tu ne parvenais pas à te projeter, à anticiper comme on te l'avait appris lors de ces longues années. Tu n'étais pas dans ton élément, il te manquait quelque choses. Tes amis, probablement. Tu ne l'avouerais jamais, mais leur présence t'était nécessaire pour pouvoir réfléchir à ton aise quelque part. L'énergie débordante de Zell te manquait : il n'était pas là à te presser pour trouver une solution. Les commentaires désagréables de Seifer ne te tapaient pas sur le système, les conseils plein de sagesse de Quistis ne résonnaient pas à tes oreilles, la bonne humeur presque contagieuse d'Irvine et de Selphie ne détendait pas l'atmosphère du groupe. Tout ce ''bazar'' donnait une sorte d'ensemble, une ambiance caractéristique à votre petit groupe. Au premier abord, vous n'aviez pas l'air spécialement proches, vous aviez l'air tous plus ou moins indépendants... Surtout toi et Seifer, en fait. Vous sembliez toujours faire vos petites affaires dans votre coin, sans jamais vouloir mêler les autres à vos histoires. Ce n'était pas parce que vous aviez quelque histoire à dissimuler, juste que les choses étaient ainsi faites. D'une part, Seifer avait instauré une certaine distance entre lui et les autres... à cause de son passé avec Ultimécia sans le moindre doute. Suite à cela, tu avais tout de même pris la décision de le refaire accepter à la BGU : ce n'était plus le 'chevalier servant' de la sorcière, il était redevenu lui-même... Et tu n'avais point le cœur de l'abandonner à son triste sort, en compagnie de Fujin et Raijin. Après tout... Ils avaient changé et tu pouvais bien leur accorder une seconde chance. Mais une fois de retour à la BGU, tu avais remarqué que le trio – ayant repris la direction du comité disciplinaire – semblait toujours aussi... non pas seul, mais disons coupé des autres. Cependant, ça n'avait pas l'air de gêner les principaux intéressés... Ils étaient, déjà avant leur mésaventure, plus ou moins à part, donc un peu plus un peu moi. Quant à toi... Tu mettais un point d'honneur à ne pas trop t'attacher à ceux qui avaient l'audace de t'approcher. Tu t'étais dis, qu'au final, tu étais mieux tout seul, tu n'avais guère besoin de t'encombrer d'amis. Mais ça, c'était avant. Tu avais finis par te laisser avoir par ces sentiments, tu les avais laissé entrer dans ta vie bien malgré toi. Mais le pire... C'était sans aucun doute Rinoa. Elle avait fais irruption dans ta vie et y avait mis un bazar fou. Elle avait tout mis sans dessus dessous... C'était d'ailleurs, elle, la raison de ta venue plus ou moins hasardeuse en ce monde. Cette fille avait cru bon de s'approcher des cristaux contre lesquels tu avais mis en garde tes proches. Tu leur avais dis de bien faire attention, le temps qu'on en apprenne plus. À croire que Mademoiselle était au dessus de tout, car elle s'en était allée, sans rien dire à personne, voir ces cristaux et avait disparu suite à cela. Heureusement que – bien que trop tard – quelqu'un l'avait vu. Son comportement avait le don de te taper sur le système, mais en même temps tu ne parvenais pas à te résoudre à la laisser se débrouiller seule. Tu ne pouvais pas. Pas Rinoa.
    Tu fus brusquement tiré de tes pensées par le dénommé Little Wrath, qui entreprit de répondre à tes interrogations précédentes. Tu plantas tes prunelles dures dans les siennes, écoutant attentivement ses explications.

    « Ca, c'est Cocoon. Enfin, ce qu'il en reste. C'était un cocon perché dans les cieux, un lieu soit disant paradisiaque où vivaient des humains. Mais depuis peu, en fait, depuis que des l'Cies de Pulse ont sauvés le monde du désastre, il tient sur un pilier énorme de cristal. Un pilier formé par, d'après ce que j'ai entendu, deux jeunes l'Cies de Pulse. Elles auraient sacrifiées leurs vies pour sauvée l'humanité du chaos certain. Des l'Cies de Pulse, ce sont des humains dotés de pouvoirs, des pouvoirs conférés par le Fal'Cie qui les transforment en l'Cie. Ca va, tu suis ? » – et sans attendre la moindre réponse, il enchaîna. Tu ne te fatiguas donc pas à hocher la tête, restant aussi immobile et expressif qu'une statue de marbre. – « Un Fal'Cie, c'est une entité aux pouvoirs qui, avant, s'occupait de Cocoon. On en comptait par millier. C'est eux qui apportaient l'eau, l'électricité, la nourriture et tout ce qui va avec. Bien sûr, il y a des Fal'Cie sur Gran Pulse aussi, mais eux, ils ne s'occupent pas de ça. Mais depuis que les l'Cies de Pulse ont sauvés le monde, il n'y a plus aucun Fal'Cie sur Cocoon. C'est pour ça qu'il fait tout noir, comme les ténèbres, comme une nuit éternelle. Et là, t'es sur Gran Pulse. Un monde sauvage où la loi du plus fort règne. Faut survivre comme tu peux... »

    Tu n'avais ni piper mot ni bouger durant le discours que venait de déclamer le gamin. Tu t'étais contenté de le fixer avec une insistance et un intérêt que tu avais mal dissimulé. L'histoire de la planète – ou des planètes, il serait peut-être plus correct de dire ça... Tu ne savais pas trop en fait – n'était pas des plus gaies, il fallait le dire. Néanmoins, ce n'était pas comme si cela t'importait vraiment, puisque tu n'avais aucune attache ici : pas d'amis, de famille ou de maison. En somme, il pouvait bien advenir à ce lieu ce que Hyne voulait, tu t'en fichais royalement tant que cela se produisait quand tu n'étais pas là.

    « Alors comme ça, le prince des Peluches connaît bien l’histoire de Gran Pulse et Cocoon ? »

    Tu tournas alors la tête vers la jeune femme, un sourcil haussé. À tes yeux, il était tout à fait normal que le petit connaisse l'histoire de l'endroit où il vivait. N'est ce pas, hm ? Toi, en tout cas, cela ne te dérangeait pas plus que ça.
    Le gamin reporta son attention sur la guerrière, l'interrogeant sur ses origines.

    « Evidemment ! Je suis l’une des l’Cie qui a sauvé Cocoon ! D’ailleurs, tu m’as l’air bien informé toi ! D’où tu viens gamin ? Et puis, c’est quoi ce truc qui t’accompagne ? »

    Tu sentais la fierté dégouliner de ces mots, tu sentais que la jeune femme n'était guère mécontente de ses 'exploits' passés. Cependant, tu te surpris à douter de sa parole. En effet, si elle était bien une de ces l'Cie, comment se faisait-il qu'elle se trouve parmi vous ? N'était-elle pas censée être morte ? Ou Hyne savait quoi d'autre ? Tu ne savais pas trop – tu devais bien avouer, à te grande honte, que la manière dont les deux l'Cies dont le blondinet t'avait parlé restait floue pour toi – alors au lieux de passer pour un abruti fini, tu penchas très légèrement la tête sur le côté, sans rien dire, l'invitant à en dire plus d'un simple regard.
    Seulement, pour elle, le sujet semblait être clos. Elle enchaîna donc sur un autre sujet qui te rappela le pourquoi du comment de ta visite en ce monde. Rinoa, tu étais à sa recherche... Tu ne devais pas te laisser distraire de ton objectif premier !

    « Vous n’auriez pas vu une jeune fille rousse avec des couettes et l’air guilleret ? Toi, tu ne l’aurais pas vue en atterrissant ? »
    « Non. »

    Ta réponse fut aussi brève que sèche... Ce n'était pas de ta faute si tu n'étais pas très doué en relationnel tout de même. Tu n'y pouvais rien, le tact et la subtilité n'étaient point tes amis. Ainsi étais-tu fais, rien ne pourrait te changer.
    Le blondinet évoqua le fait qu'un tournoi ai lieu dans un futur plus ou moins proche. Ton esprit pratique s'éveilla alors aussitôt. Un tournoi ? Ça pourrait être utile dans le sens où, si Rinoa se trouvait sur un autre monde, ce tournoi pourrait l'attirer, et ainsi, tu la retrouverais …

    « Je vais participer au tournoi, moi aussi. Où devons-nous nous rendre ? »

    Ce fût au tour de la demoiselle de prendre la parole, proclamant que ça irait plus vite à dos de chocobo. Tu clignas des yeux quelques secondes, un peu perplexe. Des...

    « Chocobos ? »

    Tu n'avais pu t'empêcher de te poser la question à voix basse, difficilement audible... Curieux, toutefois, tu suivis Fang pour en apprendre un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Broken Memories
avatar
Coucou ! Moi c'est
Print Calm



Messages : 530
Date d'inscription : 09/06/2011
Localisation : Spira - Forêt de Malcalania
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mer 9 Mai - 18:27

Hors-RP:
 

Je prenais une mine blasée. Non mais, pour qui elle se prenait, elle ?! Je l'a connaissais même pas, la seule chose en commun était le combat qu'on avait terminer quelques minutes avant et elle se permettait déjà de me donner des surnoms ridicule et en plus, de toucher ma couronne si précieuse. La pichenette que cette Fang mit dans ma couronne l'a fit presque tombée. Heureusement que je rattrapa mon si précieux trophée afin de l'a remettre là où elle était, c'est-à-dire, légèrement sur le côté de mon crane. Si elle savait le temps fou que j'avais mis pour la faire tenir ainsi. Heureusement, elle semblait de bonne humeur et ne me jouait pas de tours. Elle resta bien fixe, comme je l'aime. Je plaça ma main droite sur ma hanche du même côté, puis, l'autre main sur l'autre hanche. Les jambes totalement tendue, le buste faiblement courbé, prenant mon regard mécontent, j'ancrai mon regard dans celui de la grande brune. Pour être grande, oh ça, elle l'était bien. Autant dire que je ne lui arrivai même pas aux épaules, mais qu'importe, elle ne m'intimidait pas. Qu'elle ose recommencer, seulement qu'elle ose et... et... et elle verra bien d'abord ! Non mais. Le pire, c'est qu'elle se permettait de me narguer aussi !

Bref. Je décidai de ne pas perdre mon temps davantage sur cette petite provocation et je revenais un peu sur ces propos. Le Prince des Peluches. Hm, sur ce coup, c'était Moguri, qui n'était pas content. Contrairement aux autres Moogles, qu'on lui tripote le pompon, que le caresse et tout ce qui va avec ne l'embêtait guère. À vrai dire, il me disait parfois que cela lui faisait le plus grand bien. Mais s'il y avait bien une chose qu'il détestait par-dessus tout, s'il y avait bien une chose qui lui donnait envie de couiner dans tous les sens, c'était ce surnom ridicule que beaucoup de personnes lui donnait, ce surnom qui le rabaissait tellement : Peluche. Aaah, qu'est-ce qu'il avait put l'entendre celui-là. Moi, j'explosai toujours de rire lorsque mon Moogle préféré s'énervait à cause de cela. C'était une chose bien comique. En revanche, lui, il en riait moins. Dans un certain sens, c'était comme une insulte et je le comprenais tellement, moi qui avait été la cible de diverses insultes étant plus jeune. Je me souviens encore de la douleur, je me souviens du goût amer que j'avais en bouche, de ma gorge qui devenait sèche, de mon nez me piquant car les larmes montaient. Peluche, ce n'était pas bien méchant en fait c'était presque affectueux, mais lui, il détestait cela par-dessus le marché. S'il aurait le pouvoir d'effacer ce mot de la bouche de tous, il n'hésiterait pas l'espace d'une seconde. Doucement, tout doucement, je m'approchai de Fang et lui fis signe de rapprocher son oreille. Pointant du doigt Moguri, je chuchota :


« Lui, il va pas aimer ça... » Et c'était vrai. Le pauvre, il commençait déjà à devenir aussi rouge que sa petite houppe. J'avais bien entendu la question cachée dans la phrase de la jeune femme, mais elle rentra par une oreille et en ressortit par l'autre. Je n'oubliai pas le guerrier qui était avec nous. D'un coup d'oeil aussi bien rapide que discret, je remarqua qu'il avait haussé d'un sourcil à la remarque de Fang. Il jouait son grand brun ténébreux, mais comme ça, il ne l'était plus. Néanmoins, il était assez mystérieux. Il ne parlait pas, ne bougeait presque pas et... c'est tout. Si ne l'on prenait pas la peine de l'interroger sur ci ou ça, sa présence serait semblable à celle d'un... mort. Oui, c'est ça. Je ricanais dans mon coin au vu de cette pensée. Suite à ma question, la brune maniant une lance répondait à ma question précédente. Un seul mot. Un simple mot. « Evidemment ». Quand elle le prononça, une large sourire prouvant ma fierté ce dessinait sur mon visage d'enfant. Avec l'index de ma main gauche, je frotta mes narines, yeux fermés. Je respirai un grand, grand, graaand coup. Je le savais, je l'avais deviné tout seul, c'était une Pulsienne. Mais la suite de sa réponse me fit retombé sur terre et ma fierté s'en alla rapidement pour laisser place à l'étonnement le plus complet. Ses phrases, entièrement plongées dans la fierté, me laissa bouche bée. Le doute, non, il ne s'installait pas, mais je commençai sérieusement à me rendre compte que la fameuse légende des cristaux était réelle.

« Ah... vraiment... vraiment, vraiment ?! Euh... »

J'étais – pardonnez l'expression – sur le cul. Je voulais bien croire le fait que ces petites pierres avaient le pouvoir de transporter n'importe-qui sur d'autres mondes, j'en avais moi-même testé l'expérience, mais de là a pensé qu'ils ramenaient aussi des morts à la vie, j'avais jusqu'à présent du mal. C'était comme une mauvaise sauce que je ne digérai pas, tous mes souvenirs remontaient d'un coup. Mon regard ce troublait, je me sentais affreusement mal, je plaçai ma main sur mes lèvres. Je manqua de percuter le sol de verdure. Cela voudrait-il dire que... mes parents... ceux qui m'ont jetés à la rue alors que j'étais un gamin sans défense... Je ressentais déjà en moi la même rancune et la même haine qui me rongeait lorsqu'il était encore en vie. Elles avaient toujours été avec moi, au final, mais je les avaient simplement oubliés en même temps que mes parents. Cette sensation maintenant disparu reprenait le dessus sur mon être. Je me remémorai pleurant sous la pluie battante de la Plaine Foudroyée, les éclairs tombaient à seulement quelques mètres de moi, parfois j'avais l'impression qu'ils allaient me tomber sur la tête. Je croyais que ce jour était mon dernier, mais j'avais su être fort et courageux et c'est grâce à ce même courage que je suis encore en vie aujourd'hui. Sans cela, j'aurai rejoins l'Au-Delà depuis des lustres.

Je... Non, je refusai de me laisser emporter par cette colère qui avait bercée ma douce enfance - qui n'était pas encore terminée, certes -. Je soufflai fortement tout en reprenant mes esprits. Je n'avais pas eu besoin à Moguri de lui dire d'approcher, il était déjà à mes côtés poussant quelques-uns de ces « Kupo » favoris. Je secouai la tête, je fermai les yeux et je reprenais un grand coup d'air dans les poumons encore une fois. J'expira et évacua tous ces drôles de sentiments qui avaient fait une seconde apparition en moi. Je mettais pourtant juré de ne plus y penser, si seulement j'aurai pu tenir cette promesse... Bref.
Mon souffle calmé, je me décidai à répondre aux questions que m'avait posée Fang en même temps.


« Moi, j'viens de Spira. Mais je connais bien Gran Pulse, j'y suis resté un p'tit temps. Par contre, Cocoon, je n'y ai jamais mis les pieds, ni même l'oeil, j'en ai simplement entendu parlé... c'est tout ! » lui avais-je dis calmement. Elle avait aussi fait allusion à Moguri, le nommant de 'truc'. Je laissa échapper un petit rire quand je regardai Moguri s'énerver à cette demande. « C'pas un truuuuc, c'est Moguri, un Moogle ! J'ai aussi entendu dire que c'était une légende sur Gran Pulse, mais maintenant, je vous le confirme, les Moogles existent. » affirmai-je. Je leva la tête pour admirer ce beau ciel. Je fusse vite rappelé à l'ordre quand Fang reprit la parole. Si j'avais vu une rouquine guilleret ? Oh non, j'avais vu un brun tout sauf guilleret, mais pas de rouquine pensai-je tout bas, faisant le lien avec Squall. Celui répondu négativement et je lui emboîta la parole pour répondre tout aussi négativement. C'est à ce moment que je me décidai de partir pour le Tournoi, le brun proclamait vouloir participer aussi et la brune nous le fit comprendre lorsqu'elle parla de Chocobos.

« À dos de Chocobos ? Haha, t'es une drôle toi. Les Chocobos, c'pas des cristaux, ils voyagent pas entre les mondes ! » Je me permettais de me fendre la poire quelque-peu. Une sorte de revanche pour ma couronne et le surnom débile. L'autre personne aussi vivante qu'un mort tira une mine étonnée à l'entente du mot Chocobo. Quoi ? Il n'y avait pas de Chocobos sur son monde ? Pourtant, sur Spira il y en avait et même sur Gran Pulse. J'aurai cru que les Chocobos, c'était mondial, qu'on en trouvait sur chaque mondes. Mais je ne me tuai pas à expliquer ce qu'était un Chocobo – sorte de poulet jaune, pour rappel -. Je cherchai dans ma poche, longuement, longuement, loooonguement... Et... voilà ! Je sortais mon butin ; un cristal bleu. « C'est CA, qui nous transportera sur le monde du tournoi. J'l'ai pas encore visité, je sais pas à quoi il ressemble ni comment on l'appelle, mais c'est simple, suffit d'y penser fortement et, hop, vous êtes arrivez. » je serrai de plus en plus mon cristal. Un éclat commençais à s'émaner de celui-ci. « J'espère pour vous que vous avez des cristaux ! » dis-je d'un ton élevé. L'éclat était assez bruyant, un bruit strident. J'attrapai vite fait Moguri, histoire de ne pas le laisser seul et me voilà parti.

Little Wrath utilise un Cristal Bleu > Colisée de l'Olympe — Inscriptions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalconnexionrpg.forumgratuit.org
Crystal of Courage
avatar
Coucou ! Moi c'est
Oerba Yun Fang



Messages : 129
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mer 16 Mai - 15:15

Spoiler:
 

Fang était contente de pouvoir partir un peu, de voyager. De quoi se dégourdir les jambes elle qui avait dormi un petit moment. La grande brune remarqua que le blondinet semblait fâché. Il remit bien vite en place sa petite couronne et la regarda méchamment. Le petit sourire que Fang avait esquissé tout à l’heure s’agrandit légèrement sur le côté, toujours provocateur. Qu’espérait-il en agissant de la sorte ? Que Fang s’excuse ? Il pouvait encore espérer longtemps ! La dame des contrées sauvages aimait provoquer, tellement d’ailleurs que cela venait naturellement chez elle. N’importe qu’elle occasion, si elle se présente, la belle brune n’hésitera pas à lancer des piques. Pas qu’elle voulait absolument faire du mal aux autres, mais cela l’amusait beaucoup !
Et puis, le surnom qu’elle venait de donner à Little, elle ne pensait pas à son petit animal. D’ailleurs, sous sa petite fourrure blanche, Fang remarqua qu’il rougissait petit à petit. Le blond se rapprocha d’elle et lui fit un signe. Elle devina sans mal qu’il voulut parler à voix basse. Possédant une fine ouïe, d’une délicatesse et le tact d’un béhémoth, la jeune femme ne bougea que d’un millimètre et demi.

Le petit bonhomme lui informa que son ami à poils n’appréciait pas sa remarque. Fang lâcha un petit « hun » arrogant l’air de dire : qu’est-ce que ça peut me faire ? Et c’est vraiment ce que la brune pensait. Jusque là, le dénommé Squall ne parlait pas beaucoup. Fang appréciait cela. Une personne calme, qui ne parle pas pour ne rien dire. Pour elle, c’était une qualité car parfois les mots ne semblent pas nécessaires à la conversation. Cela la fit penser à Snow, qui n’arrêtait pas de dire des choses inutiles. Un vrai fanfaron de première qui avait tapé un peu Fang sur le système.

Après avoir vanté ses mérites sur Cocoon et Gran Pulse, le blondinet semblait content d’avoir deviné les origines de la belle brune. Seulement, il perdit son sourire et semblait troublé. Qu’avait-elle dit ? Elle venait juste de se réveiller d’un petit somme et c’est comme si c’était la fin du monde. Un fal’Cie l’avait juste rappelée en mission, comme précédemment avec Ligthning. Peut-être n’était-il pas aussi cultivé sur les événements de ce genre. Voyant que Little ne réagissait plus, Fang l’apostropha.

« Hey, ton cerveau est en veille gamin ? ».

Eh oui, Fang connaissait ce terme technologique ! Etonnant pour une Pulsienne croyez-vous ? Pas tellement en fait, il existait aussi quelques petits robots dans le village Oerba. Notamment celui de Vanille. Et puis, la dame des contrées sauvages avait voyagé sur Cocoon un petit moment. Chez Hope, elle s’était fait un plaisir de chipoter aux outils technologiques.
Alors comme ça Squall viendrait de Dol et Little de Spira. Des mondes que Fang ne connaissait absolument pas.
Et la petite bestiole s’appelait Moguri de la race des Moogles. Il y aurait apparemment une légende sur Pulse à propos d’eux. Cela remontait à loin pour la jeune femme, mais quelques bribes lui revenaient.
Lorsque les mondes furent créés, beaucoup d’esprits de pure lumière s’y trouvèrent immobiles, stabilisant les mondes. Ils n’avaient point de forme précise, juste une lumière éclatante. Lorsque les humains naquirent, ils ressentirent alors le pouvoir de ces esprits et voulurent s’en accaparer. Ressentant le danger, les esprits, grands mages, firent appel à l’air. L’élément de la liberté. Le vent et les nuages se mélangèrent et se dirigèrent sur les esprits qui se transformèrent alors en petites boules duveteuses. La terre leur donna une forme plus solide, l’eau leur donna la vie et le feu maintenu leur force.

Bien sûr, Fang ne croyait pas vraiment aux légendes. Mais depuis que celle de la stase cristalline était vraie, elle réfléchissait plus longuement. Sa réflexion fut stoppé lorsque les deux garçons répondirent négativement à la question de Fang. Donc Vanille n’était pas dans le coin ? La jeune femme allait se mettre à marcher en direction des grands oiseaux jaunes quand le blondinet reprit la parole. Squall prit la parole aussi étonnant que cela puisse paraître. Il ne connaissait pas les chocobos ? Pourtant, c’était un moyen très connu pour parcourir de grandes distances !

« Mais de quelle planète tu tombes toi ? Regarde là-bas, c’est ça un Chocobo ! »

Plus loin, se trouvait un Chocobo qui se dirigeait vers ses compagnons, vers la source où Fang avait atterri. L’autre garçon prit la parole.
Apparemment, il fallait un petit cristal bleu pour aller dans l’autre monde. Une vive lumière éblouit la jeune femme qui plissa légèrement les yeux. Et puis d’un seul coup, comme ça, le blondinet disparu ainsi que son petit animal.
Rapidement, la dame des contrées sauvages fouilla dans son inventaire. En effet, elle possédait des cristaux pareils à Little.

« Ne reste pas planté ici. Tu vas servir d’amuse-gueule aux monstres ! Autant essayer ça ! ».

Qu’est-ce qu’il a dit le gamin ? réfléchit Fang. Elle se souvint et pensa alors à… un tournoi et un éventuel lieu. En tout cas, ç’avait l’air de fonctionner. Plus Fang y pensait plus la lumière s’intensifiait.


Nouvelle direction grâce au cristal bleu ! => Colisée de l’Olympe.
Cristal utilisé.

____________________

Home sweet home, welcome to Gran Pulse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lion Solitaire
avatar
Coucou ! Moi c'est
Squall Leonhart



Messages : 63
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23
MessageSujet: Re: Une balade dangereuse. Mer 30 Mai - 14:19

    HRP:
     

    Ton regard sombre s'était ancré sur le bout de tes chaussures, tandis que tu débattais sur la marche à suivre. L'indécision, ta pire ennemie, déchirait à présent ton âme. Tu étais partagé entre l'option,plus sage et raisonnable, de repartir de ton côté à la recherche de Rinoa, la raison pour laquelle tu étais partis de chez toi si précipitamment, et l'envie de participer au tournoi dont le gamin venait de parler. Tu n'avais pas eu besoin de réfléchir trop longtemps pour trouver quelques excuses pour finalement te convaincre que tu n'aurais rien à perdre en participant à ce tournoi : premièrement, Rinoa pourrait, elle aussi, en entendre parler et décider de s'y rendre. En effet, la demoiselle était tellement imprévisible que cela ne t'étonnerait pas que tu l'y retrouves là-bas... Et puis, ainsi, tu pourrais affronter d'autres guerriers, d'autres combattants probablement plus chevronnés que toi, tu n'en doutais pas, cependant cela ne pouvait t'être que bénéfique. Ce n'était qu'en te frottant qu'à plus fort que toi que tu deviendrais plus fort et parviendrais à dépasser tes limites.
    Oui, vraiment, participer au tournoi ne pouvait pas te faire de mal. Tu avais tout à y gagner. Alors, tu y participerais, point à la ligne. Après tout, cela t'aiderait certainement à retrouver la demoiselle qui t'avait poussé à quitter ton chez toi aussi précipitamment. Tu avais tout juste pris le temps de te saisir de ton arme et de quelques équipements qui pourraient t'être utiles durant ton périple. Tu étais partis en coup de vent, prenant tout juste le temps de prévenir Quistis... La pauvre tout de même, tu avais, en moins d'un quart d'heure, eu le culot de lui laisser la B.G.U sur les épaules sans chercher à voir plus loin que l'idée qui avait ''illuminé'' ton esprit. Tu avais agis sur un véritable coup de tête, chose que tu ne faisais jamais habituellement. Toi, chef des SEEDs, Squall, connu pour être un jeune homme plutôt réfléchis. Tu avais pris tes clics et tes clacs, sans vraiment analyser la situation. Tes sentiments avaient pris le pas sur ta raison. Tu savais que tu n'aurais pas dus, mais c'était trop tard pour faire marche arrière, tu étais déjà partis sans, à priori, moyens pour rentrer... Enfin, c'était ce que tu croyais. Tu n'avais pas eu le temps d'examiner la situation plus en détail et tu n'avais donc pas remarqué que tes poches s'étaient quelque peu alourdies.

    Tu relevas les yeux vers les silhouettes de tes deux ''compagnons''. Le plus petit expliquait à la guerrière que … la peluche qui l'accompagnait n’appréciait point qu'on le tripote de la sorte. Ce qui était tout à fait compréhensible, de ton point de vue. C'était vrai quoi... Non mais oh ! Les gens oubliaient souvent que de nombreuses personnes – dont tu faisais bien entendu partie – avaient besoin d'un certain espace vital pour pouvoir survivre, et donc avaient un peu de mal avec les démonstrations affectives et tout ce qui allait avec. Alors tu comprenais ce pauvre mog.

    La dénommée Fang s'indigna quand elle t'entendit t'interroger sur ce que pouvait bien être lesdits ''Chocobos''. Tu en aurais presque été vexé... Tu avais l'impression qu'elle te prenait pour un idiot, ou pire encore, un enfant ! Bon sang ! Tu ne t'attendais pas à trouver des Chocobos aussi loin de chez toi... Grinçant des dents, tu pris la décision d'ignorer cette remarque, croisant les bras après avoir de nouveau accroché ta Gunblade à ta ceinture.
    Ce fût au tour du gamin d'intervenir... A priori, les volatiles que Fang t'avait montré plus tôt ne vous seraient d'aucune utilité. Tant mieux. Tu ne te voyais vraiment pas ''chevaucher'' ces oiseaux là. Little vous expliqua qu'il suffisait alors d'utiliser vos cristaux... Tu haussas un sourcil. Vos cristaux ? Tu n'en avais pas... Enfin, aux dernières nouvelles. Tu tâtas tes poches tout de même, par pur acquis de conscience. Et là, Ô surprise ! Tu en trouvas quelques uns. Tu fronças les sourcils, un peu sceptique... Tu ignorais comment ces choses là avaient pu atterrir dans tes poches. Enfin, ce n'était pas comme si cela te serait vraiment utile pour la suite des événements. Qu'avait dis le gamin déjà ? Un cristal bleu ? Hm, oui, tu avais ça ! Après que tes deux interlocuteurs aient disparu dans un éclat de lumière bleue, tu tentas de les imiter.

    Là où se trouve le tournoi... Hm..?

    Squall Leonhart utilise un cristal bleu-> Colisée de l'Olympe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coucou ! Moi c'est
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une balade dangereuse.

Revenir en haut Aller en bas

Une balade dangereuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystal Connexion ::  :: Gran Pulse :: Steppe d'Archylte-