Partagez|

Mon arrivée à Rabanastre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Coucou ! Moi c'est
Invité



MessageSujet: Mon arrivée à Rabanastre. Mer 30 Mai - 16:47

Voilà que cela faisait déjà deux semaines que je suis arrivée dans… Ce monde étrange. Qu’est-ce que j’allais devenir ? Ou étais-je tombée ? Je n’en savais rien. Aucunes réponses ne m’étaient parvenues jusqu’à maintenant. Allais-je enfin savoir ce qui se passait ou pas ? Ca, j’allais surement le découvrir dans cette immense ville qui m’est totalement étrangère. D’ailleurs, je ne savais même pas le nom de celle-ci. Et à peine arrivée, voilà que tout les regards se fixèrent sur moi. Mais pourquoi ? Serai-ce ma tenue qui est bizarre ? Oui, surement. Car vu leurs accoutrements, il est certain que les miens donne envie d’être regardés. Quoi qu’il en fût, je m’étais retrouvée devant d’immenses portes, et des gardes qui s’étaient approchés de moi.
- Excusez-moi ma demoiselle, mais qu’êtes-vous venue faire à Rabanastre ?
- Je vous demande pardon ? Pourquoi une telle question ?
Au moins, je connaissais maintenant le nom de cette ville. C’était un bon point.
- Vous avez l’air étrangère vu vos… Habits. Dit-il en me relookant.
- Et alors ? Ne me dites pas que cela vous plait pas la façon donc je suis vêtue, je ne vous croirai pas ! Et ce qui m’amène ici, ne regarde que moi. Alors soyez gentils et laissez moi passer !
J’avais essayé de passer en me faufilant entre eux, mais ils m’ont bien évidemment retenue.
- Ecoutez, je ne suis pas là pour créer des problèmes, je suis juste là pour pouvoir avoir des renseignements, rien de plus. Satisfait ?
- … Quels genres de renseignements ?
- Non mais ce n’est pas vrai ça ! Lâchez-moi ! Faut passé un interrogatoire à chaque fois qu'on veut pénétrer dans cette ville ou quoi?
- Désolé, mais agir de la sorte, ne va pas arranger les choses.
Bon, je m’étais débattue pour qu’ils me lâchent, puis j’ai reculé de quelques pas, afin de me retrouver face à ces deux andouilles. Pourquoi ne voulaient-ils pas me laisser passer, bon sang ! De plus, je n’avais guère d’argent pour les soudoyez… Oui, c’est de toute manière pas bien de faire ça, mais parfois on n’a pas trop le choix. Sauf que là, c’est raté. Bon, que pouvais-je faire pour qu’ils me laissent enfin passer ces foutues portes ?! Je me creusais la tête mais rien ne me venais à l’esprit. Si ça continuais comme ça, j’allais devoir me préparer à dormir devant l’entrée à avaler plein de sable… Et c’était hors de question ! Non mais oh !
- Bon, dites-moi ce que vous voulez réellement pour que je puisse passer ?
- Nous voulons savoir d’où vous venez. Car nous n’avons jamais vu quelqu’un comme vous auparavant.
- C’est tout ?
Oui enfin tout… J’allais dire quoi moi ? Ne sachant pas ou je me trouve, si je leur dis que je viens de Luca, et qu’ils ne connaissent pas, ces hommes vont me prendre pour une folle. Rho pis zut !
- Je viens d’une ville qui s’appelle Luca. C’est bon, vous êtes content ? Et je ne sais même pas comment j'ai atterri dans cet endroit bizarre.
Les deux gardes se regardèrent dans les yeux et éclatèrent de rire droit derrière.
- Luca ? Tu connais une ville qui se nomme comme ça, toi ?
- Non pas du tout. Elle se situe ou ? me demanda son compagnon.
Euh… La question que je redoutais le plus. Qu’allais-je pouvoir lui répondre? Je ne connaissais rien de cet endroit ! J’étais vraiment dans de beaux draps… Etrangement, j’aurai bien aimé que quelqu’un vienne m’aider à ce moment-là. D’habitude, j’ai horreur de ça, mais dans un monde qui m’est inconnu, ça ferai pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar
Coucou ! Moi c'est
Game Master



Messages : 44
Date d'inscription : 07/12/2011
MessageSujet: Re: Mon arrivée à Rabanastre. Mer 6 Juin - 13:24

PNJ : Jones


Les mains dans les poche, l'allure plus que détendue, ses cheveux blonds légèrement dans le vent, Jones avançait d'un pas à la fois tranquille et assuré dans les rues de Rabanastre. Une certaine assurance se dégageait de ce jeune homme ayant tout juste atteint la vingtaine, sans qu'il ai pourtant l'air trop sûr de lui. Il avait de quoi être fier. Un vague sourire ancré sur ses lèvres, une mèche blonde au dessus de son œil droit, des yeux bleus perçants, ajoutez à cela un port de tête qui pourrait faire pâlir de jalousie une reine et un corps que l'on devinait fort bien sculpté sous les vêtements pourtant ample du blond. On aurait pu croire, à le voir ainsi qu'il était issu d'une famille relativement aisée, qu'il était un peu maniéré, alors qu'il n'en était rien. Orphelin, il avait vécu au près de sa grand-mère maternelle et avait très tôt commencé à faire les poches des passants. Sa tutrice étant vieille, il lui était toujours difficile de trouver un travail qui puisse nourrir et loger convenablement deux personnes. Alors Jones avait pris les choses en main, dans tous les sens du terme. Il faisait croire à sa grand-mère qu'il faisait quelques petits boulots par-ci par-là, afin qu'elle ne se fasse pas trop de soucis. Armé de son plus beau sourire, tu arrivais à la convaincre de tout et n'importe quoi presque. Enfin, la question n'était pas là...
Jones ne savait guère où aller présentement... Il n'avait ni l'envie, ni le besoin de voler aujourd'hui, ayant – pour une fois – véritablement trouver une travail honnête. Il avait réussis à trouver quelque chose dans une taverne... Rien de bien glorieux en-soi, mais c'était amplement suffisant pour subvenir à ses besoins et à ceux de la vieille dame qui vivait avec lui. Puis, ça lui réapprenait à vivre honnêtement, à être fier de la labeur qu'il avait accompli et, soyons franc, c'était vraiment mieux que de se contenter des petits larcins qu'il avait l'habitude de connaître. C'était plus digne, plus valorisant. Et ce, même si son travail ne consistait qu'à servir à boire à quelques ivrognes le soir venu. C'était toujours mieux que rien.

Cette petite promenade aurait pu être une promenade comme toutes les autres, comme celle que le blond avait l'habitude de faire à n'importe quelle heure du jour et de la nuit – oui Jones aimait marcher. Il aurait pu continuer de marcher encore un moment avant de s'arrêter au coin d'une rue, ayant remarqué une jolie demoiselle. Il lui aurait sourit, charmeur, et tous deux auraient pus entamer une discussion agréable et amicale, flirtant gentiment sous les rayons du soleil. Le jeune homme était en effet quelqu'un de relativement charmeur et qui avait confiance en ses atouts physiques. En même temps, il aurait eu tort de s'en priver.
Enfin. Toujours était-il que sa balade ne s'était pas déroulée comme d'habitude. Loin de là. En passant devant les portes de la ville, il y vit une demoiselle drôlement habillée se disputer avec les gardes. Il pencha légèrement la tête, intrigué, avant de s'approcher des gardes à pas de loup. Il entendit la demoiselle prononcer le mot ''Luca'', puis les hommes s'interroger sur la localisation de l'endroit. La jeune femme semblait nerveuse... Tu ne pouvais la laisser ainsi. Alors dans un élan chevaleresque, le blond s'incrusta dans la conversation.

« Aw ! Luce, te voilà enfin, ça fait des heures que je te cherche ! Qu'est-ce que tu fiches dehors ?! »

Tout en disant ces quelques mots, le jeune homme passa entre les gardes, ne leur laissant pas le temps de réagir et s'empara de la main de la jolie inconnue, tout en lui lançant un regard qui voulait dire''Ne t'en fais pas, ne crie pas, je suis là pour t'aider, fais-moi confiance même si on ne se connaît pas...''. En espérant qu'elle capte le message.
Jones se retourna vivement vers les gardes, souriant.

« Mes excuses, messieurs, mais Luce est ma cousine, qui vient d'un petit village que personne ne connaît, dans le coin de Bhujerba... Elle aime bien vadrouiller à droite- à gauche. J'étais censé m'occuper d'elle mais je l'ai perdu dans la foule... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Coucou ! Moi c'est
Invité



MessageSujet: Re: Mon arrivée à Rabanastre. Jeu 14 Juin - 8:55

Alors que j’essayais à tout pris d’entrer dans c’te ville, une voix près de nous se fit entendre en criant un prénom affreux. En me retournant, je vis un jeune homme s’avancer vers moi faisant comme si il me connaissait. Mais moi je ne le connais pas ! C’qui lui ? Et… Pourquoi il me prend la main et me tire comme ça ?! Je n’avais même pas eus le temps de dire quoi que ce soit qu’un inconnu m’embarque avec lui… Non mais quelle journée de malade. De gardes qui ne me laissent pas entrer et un type bizarre qui me kidnappe. Bon, au moins j’étais débarrassée de ces têtes d’abrutis, mais m’en coltine une autre. Il va de soit que je jouais le jeu malgré moi pour ne pas éveiller les soupçons. Cependant, une fois à l’intérieur, il était hors de question que je continue avec lui si je ne sais pas à qui j’avais affaire. Bien qu’il fasse une tête plutôt amicale qui ne semblait pas avoir de mauvais arrières pensés.
Voulant savoir qui il était, il fallait que je parle le plus doucement possible pour qu’ils n’entendent rien. C’est alors en chuchotant que je m’adressais à mon sauveur.
- Je peux savoir qui tu es ? Et pourquoi être venu m’aider alors qu’on ne se connait pas du tout ? Et c’est quoi ce nom nul que t’as trouvés pour m’embarquer… J’ai une tête à m’appeler Luce ?
Y avait encore pleins de choses que j’aurai aimé lui dire, mais bon. Pour le moment je me préoccupais plus de ce qui va m’arriver en restant avec lui.
Quoi, le remercier ? Mais je lui ai rien demandé… Il l’a fait de son propre chef. Bref. On était à l’intérieur, youpi ! Si j’avais su que ça serai si simple de rentrer en parlant à un inconnu je l’aurai probablement fait tout de suite.
A l’intérieur de la ville, les gens peuplaient toutes les rues, il y avait que des stands et ce peu importe dans la direction ou on va. C’était si bruyant que je me croyais presque à Luca lors des jours de fêtes. Mais ce n’était pas le cas. D’ailleurs, il fallait que j’en sache plus sur cet endroit, alors pourquoi ne pas continuer à question mon nouveau camarade de jeu de la journée.
- Excuses-moi, mais on est ou exactement ? Et veux dire, par rapport à la ville de Luca. Est-ce loin ? Car j’avoue ne pas connaitre cette ville-ci. Alors que j’ai pas mal voyagé avec mon travail.
Je n’étais pas certaine que ça soit une excellente idée de parler de ça, mais avais-je réellement le choix ? Pas vraiment. De toute façon, tôt ou tard, si quelque chose ne tournait pas rond, je l’aurai découvert alors pourquoi pas le savoir tout de suite.
- Ah et pour information je m’appelle Lilyel. Donc plus d’excuses pour me sortir un nom bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Coucou ! Moi c'est
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mon arrivée à Rabanastre.

Revenir en haut Aller en bas

Mon arrivée à Rabanastre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystal Connexion ::  :: Ivalice :: Région de Dalmasca :: Rabanastre-