Partagez|

So ordinary a morning...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Coucou ! Moi c'est
Invité



MessageSujet: So ordinary a morning... Mar 17 Avr - 13:54




Ahah... C'est une blague, pas vrai ?! ♣

Le réveil, encore. Inlassablement, il faut ouvrir les yeux, remettre les idées en place et jeter négligemment la main sur le côté pour éteindre une sonnerie particulièrement énervante. Restant dans cette position, je savais que le réveil de ma voisine de chambre allait sonner dans trois minutes et trente secondes. C'était toujours ainsi, tous les matins. Tous les matins, j'attendais cette sonnerie pour finalement le lever. Je voyais bleu. Comme d'habitude, j'avais passé la nuit à gigoter, et mes cheveux me recouvraient entièrement le visage. Soufflant, je réussis à me dégager le nez, la bouche et un œil. Poussant un soupir, je posais la main sur ma poitrine, encore haletante. J'avais encore cauchemardé. Poussant un long soupir, j'allais me redresser lorsque cette espèce de grosse boule de poil blanche qui était devenue mon enfer personnel m'a atterri sur le visage, droit dans le nez. « Kupopo ! Kupopo ! Kupooo !! ». Mais pourquoi cette espèce de bestiole m'a pris pour victime ? L'empoignant à l'aide des deux mains, je le reposais sur mon ventre pour pouvoir à nouveau respirer. Ouvrant les yeux à nouveau, je posais les yeux sur cette espèce d'animal inconnu que j'avais appelé Kupopo. Même si j'aurais pu lui en vouloir, elle était trop mignonne cette boule de poil pour que je lui en veuille. « Kupopo... S'il te plait, laisses-moi mes 30 dernières secondes de tranquillité en ce début de journée... » Et là, le réveil de ma voisine sonna. « Okay. T'as gagné, je me lève. » Et aussitôt, cette bestiole s'est mis à voleter partout dans la chambre, toute contente, son ponpon se secouant sans arrêt sur sa tête. Elle allait finir par me donner le tournis.. Ou me rendre dingue.

Une fois assise sur le rebord de mon lit, je m'étire, tirant mes poings en l'air, détendant mon dos. Ce que je n'avais pas prévu, en revanche, c'est que Kupopo serait juste au dessus de moi à ce moment-là... Je l'ai compris uniquement lorsqu'il a été envoyé contre le plafond, avant de rebondir et d’atterrir sur mon lit. Aussitôt, j'ai sursauté « Oh Kupopo ! I'm so sorry ! » avant de le prendre dans mes bras pour essayer de voir si tout va bien. Cette espèce de ... bestiole m'a alors donné un coup de ponpon dans le nez avant de se remettre à voleter, comme si de rien n'était. Saleté, va... Poussant un soupir, je me levais cette fois-ci, avec comme première direction de prendre une douche pour me réveiller. Je détestais les matins, me lever toujours dans le cirage, mais au moins la douche froide me réveillait.
Une fois vêtue d'un short court, d'un T-shirt simple, violets tous deux, les cheveux attachés, j’attrapais mon katana, avant de m'élancer hors de ma chambre. Encore une fois, j'étais en retard. Encore une fois, je me suis pris les pieds dans mon pyjama que je n'ai pas pris le temps de ranger. Encore une fois, Kupopo s'est élancé dans le couloir en me cognant la tête. Encore une fois, j'ai glissé en rentrant dans l'ascenseur. Encore une fois, je suis arrivée en retard en cour. Encore une fois, je suis entrée au moment où le professeur nous annonçait le programme de la journée, et encore une fois, c'était ce que je détestais le plus : Aujourd'hui, nous nous entrainions les uns contre les autres, en duel, parfois en équipe.

La pause de midi avait sonné. J'avais écorché plusieurs camarades, était moi-même tombée toute seule une dizaine de fois, m'étais écorché moi-même au moins à cinq endroits différents, avant de finir par me faire définitivement mal à la cheville en posant le pied dans un trou. Pendant ce temps, Kupopo m'avait toisé en haut de la salle de classe, me lâchant pas de ses deux yeux. Poussant un long soupir, je quittais la salle de classe en boitillant, pour me rendre à la cafétéria, afin de mangé, espérant manger tranquillement, et ne pas me prendre les pieds, finir le visage dans la purée. La cantine était bien sur bondée, et j'étais encore une fois seule, Kupopo tournant autour de ma tête comme ma conscience le ferait. Poussant un soupir malgré mon grand sourire, je me demandais si il représentait ma mauvaise ou bonne conscience... Saisissant en plateau, je le remplis de ce qui me passait sous la main, avant de finir par me poser dans un coin, sur une petite table à l'écart, seule avec mon amie à ponpon rouge qui me regardait manger avec de grands yeux implorants. « Kupopoooo... » Poussant un soupir, je lui donnais des graines et des noix que je gardais dans la poche de mon short. J'avais mis plus de cinq journées à trouver ce qu'il mangeait l'animal ! Je devais nourrir mon petit démon personnel, en plus. Mais il était si mignon. « Tiens, Kupopo. Mais c'est bien parce que t'es the only one qui reste avec moi, hein. » Je lui lançais un grand sourire avant de balayer la salle du regard. Oui, j'étais seule... Mais je préférais ça quelque part. Je n'avais pas à faire semblant quand je suis seule. Baissant les yeux, je racontais ma matinée à Kupopo tout en mangeant, sachant pertinemment qu'il l'avait déjà vu en m'observant... Et ne sachant pas vraiment si il comprenait ce que je disais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Coucou ! Moi c'est
Ellone Loire



Messages : 7
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 27
MessageSujet: Re: So ordinary a morning... Mer 18 Avr - 18:45

Un silence de mort régnait en maitre sur les nombreux couloirs de la grande Balamb Garden University. Une sinistre ambiance qui n’aidait pas Ellone à s’adapter aux lieux, bien qu’elle ait rencontré pire lorsqu’elle n’était encore qu’une petite fille. Les élèves étant pour la plupart en cours, le seul bruit qu’elle pouvait entendre était celui de ses propres talons claquant contre le sol, un bruit qui resonnait encore et encore. La seule personne qu’Ellone avait croisée depuis son arrivée se trouvait être Quistis Trèpe, cette jeune fille qu’elle avait connue enfant était aujourd’hui devenue un Seed et un professeur très respecté et admiré de tous au sein de la profession. Cette dernière lui avait expliqué avec dépit et regret qu’elle ne pourrait malheureusement pas voir Squall en raison du fait qu’il était tout simplement partit, précipitamment, lui laissant les commandes l’université jusqu’à son retour.

Ellone était inquiète.

Connaissant son frère d’ordinaire si calme, si réfléchit et prompt à ne pas foncer tête baisser, elle fut surprise d’apprendre que Squall était partit pour Trabia sans donner de réelles explications. Cela avait-il un rapport avec les cristaux dont lui avait parlé Laguna ? Sans doute. De toute façon elle savait qu’elle n’aurait pas de réponses concrètes et précises avant le retour de Squall parmi eux. Ellone n’avait pas pour habitude de se laisser déborder par l’angoisse, elle avait confiance en lui mais elle ne pouvait s’empêcher d’être inquiète. Un mauvais pressentiment grandissant dans son cœur et elle n’aimait pas ça. Marcher ne l’avait pas aidé à se rassurer, toutes ses pensées se tournaient sans cesse vers l’objet de ses angoisses naissantes, la nourrissant et la faisant grandir de plus en plus au fur et à mesure que le temps s’écoulait, tel les ténèbres cherchant à engloutir voracement la moindre parcelle de lumière jusqu’à l’extinction la plus totale. La sonnerie signifiant la fin des cours de la matinée fit sortir Ellone de ses rêveries, elle en avait presque sursauté. Peu à peu les couloirs de la faculté se remplissaient, chassant par la même occasion ce silence qui s’était si confortablement installé comme un vulgaire fétu de paille. Ellone était facilement repérable parmi les élèves portant l’uniforme de l’établissement et ceux portant l’uniforme du Seed. Certain la regardaient curieux de savoir ce qu’elle faisait la, qui elle pouvait bien être. N’y prêtant pas attention Ellone se dirigea vers la cafeteria ou elle espérait trouver des visages familiers, peut-être croiserait-elle de nouveau Quistis ? Probablement pas, après tout elle s’était soudainement retrouvée directrice provisoire et avait donc surement autre chose à faire pour l’instant. Ellone venait de franchir l’entrée de la cafétéria et son regard se porta naturellement sur les lieux, une petite cafétéria universitaire ordinaire mais fonctionnelle, lumineuse et agréable. Beaucoup de personnes étaient déjà présentes, essayer de retrouver quelqu'un ici reviendrait à chercher une aiguille dans une meule de foin. Ellone soupira, à croire que le sort s'amusait à se jouer d'elle et de sa patience.

« Kupo ! »

Surprise, Ellone tournait doucement sur elle-même en se demandant si elle avait halluciné. Sa recherche se termina lorsqu’elle posa son regard sur une étrange petite créature posée sur une des nombreuses tables de la cantine. Piquée par l’intrigue et la curiosité, Ellone s’approcha doucement vers ce qu’il semblait être une simple petite peluche.

« Bonjour toi. »

Elle ne pouvait s’empêcher de sourire en regardant ce petit être fait de matières douces et colorées comme la plupart des peluches que l’on trouve en boutique. Elle n’en n’avait jamais croisé de semblable auparavant. En même temps, il est difficile de savoir tout ce que peut contenir le monde qui vous entoure lorsque vous avez été condamné à vivre une grande partie de votre vie isolée du reste du monde pour votre sécurité. Elle n’avait pas eu la joie de connaitre une enfance comblée par l’insouciance, les jeux et les rires, trop occupée à survivre sur un bateau qui servait alors de foyer auprès des Seed Blancs et d’Edea en guise de famille. Ellone savait parfaitement qu’elle avait raté énormément de choses dans sa vie à cause de cela et voyait ici l’occasion de combler de façon amusante ce manque de connaissance qui l’habitait. Trop occupée par la contemplation de la peluche, Ellone n’avait même pas trouvé étrange un seul instant de trouver une peluche en plein milieu d’une cafétéria remplie d’adolescents se racontant leur mâtiné ou les derniers ragots du moment.

« Que fais tu donc ici petite chose ? »
« Kupo Kupopo ! »

Ellone sursauta pour la troisième fois de la journée, elle aurait juré que la dite petite chose en question venait de bouger et de "parler". Ellone se serait volontiers pincer pour vérifier qu'elle n'était pas en train de rêver. Ellone, curieuse, s'approcha de la petite boule de poils qui fit de même.

« Qui est tu donc ? »

La jeune femme n’en croyait toujours pas ses yeux, elle s’attendait à beaucoup de choses mais certainement pas à ce qu’il s’agisse d’une créature vivante, jamais elle n’avait croisé pareille chose avant aujourd’hui. Le petit mog était d’une couleur du genre rose pale avec une étrange col de fourrure de la même couleur autour du cou. Dans son dos on remarquait une petite paire d’ailes tandis que sur sa tête se trouvait un grand pompon rond et rouge, donnant une incroyable et irrésistible envie d’y toucher. Elle avait beau retourner sa mémoire dans tous les sens encore et encore, même dans ses rêves les plus fous et les plus féériques elle n'avait jamais croisé une telle chose. Pourtant Ellone n'était sans doute pas la première personne à s'être émerveillée devant cette l'étrange petite chose telle une petite fille à qui on venait d'offrir une magnifique robe de princesse sortie tout droit d'un conte de fées.

« Je suis Ellone, ravie de faire ta connaissance. »

Elle se surprenait elle même, elle était en train de parler avec je ne sais qu'elle ... D'ailleurs, comment pouvait bien s'appeler ce curieux petit animal ? Peu importe, après tout cela permettait à Ellone de se détendre un peu et d'oublier pendant quelques instants les nombreux soucis qu’elle nourrissait à l’égard de son frère sans pour autant le chasser complètement de sa tête. Elle retournerait voir Quistis pour avoir plus d’informations, si elle ne peut lui donner plus, Ellone prendra le chemin de Trabia à son tour. Elle avait perdue son frère une fois, pas question que cela se reproduise encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
Coucou ! Moi c'est
Game Master



Messages : 44
Date d'inscription : 07/12/2011
MessageSujet: Re: So ordinary a morning... Sam 26 Mai - 17:44

PNJ Cassiopée NEFERTIRIS


La cafétéria, bien que assez bien peuplée, ne me dérangeait pas tellement. Bien que je sois seule, depuis que Kupopo volette à mes côtés cela m’occupe un peu. Tout en lui lançant des noisettes ou du moins essayant car je ne visai pas bien je le regardais se nourrir. On aurait presque dit un petit rongeur avec ses petits bras duveteux. Je portai mon attention sur les autres élèves tout en fourrant dans ma bouche les aliments qui constituaient mon assiette, c’est-à-dire : je ne sais pas quoi. Ayant fini mon plateau rapidement comme à mon habitude, je commençai à jouer avec ma fourchette.
En observant les autres je remarquai qu’il y avait un dessert qui me semblait assez bon. Je me levai et me dirigeai vers les desserts. Comme d’habitude je ne regardais pas où j’allais et réussis à me heurter contre une personne. Mais comme si cela ne suffisait pas, ma cheville me faisant toujours mal me lança et je glissai malgré moi. Et le comble ma tête atterri dans une assiette de purée qui à cause du choc était tombée. Evidemment tout le monde m’ayant vu se moqua de moi. Me relevant vite pour aller me débarbouiller dans les toilettes je ne vis pas que le sol était glissant devant les portes et je dû me retenir à la poignée. Quelle bête de foire je devais faire ! L’on me repérait déjà avec ma grande taille mais mes cheveux n’arrangeaient pas les choses non plus, mais je les aimais comme ça !

Une fois devant le lavabo je remarquai mon sale état. Les genoux écorchés, les bras aussi et surtout… mon visage plein de purée. En effet cela était hilarant. Je soupirai et arracha un morceau de papier prévu pour s’essuyer les mains et enlevai le plus gros. Heureusement, je n’en avais pas dans les cheveux, c’est le pire ! Une fois propre je me regardai dans le miroir. Bien que je me trouve trop grande, je pense que je suis jolie. Enfin… je pense, hum. Soufflant un bon coup je décidai de pousser la porte en souriant, comme si de rien n’était. Me concentrant le plus que je pouvais pour ne pas tomber encore, j’arrivai à ma table longtemps après être sortie des toilettes. Quelle fût ma surprise quand je vis une jeune femme près de mon animal duveteux. Elle était petite certes, mais je la trouvais tellement jolie ! Son visage ovale encadré par de beaux cheveux bruns semblait si lumineux, j’avais l’impression qu’une aura de douceur s’émanait d’elle. Essayant d’être discrète et écouter ce qu’elle disait à Kupopo je cognais mon pied à la chaise. Faisant une petite moue, je relevai bien vite la tête et lui sourit.

« Je l’ai appelé Kupopo, he can’t speak... ».

En essayant de l’attraper pour le placer à côté de moi, je me penchai au dessus de la table et… mon coude voulut goûter la sauce aux champignons. J’aurai dû m’en douter mais mes sourcils se froncèrent d’eux même et maintenant je devais sans doute faire des yeux de caniche. Et voila que je devais paraître encore pour une grande maladroite. Mais que serais-je sans ma maladresse ?
Kupopo me regardait et j’avais l’impression qu’il semblait amusé de la situation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Coucou ! Moi c'est
Ellone Loire



Messages : 7
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 27
MessageSujet: Re: So ordinary a morning... Sam 21 Juil - 19:05

Ellone ne détachait pas son regard de la petite créature, elle éveillait grandement sa curiosité, à telle point qu'elle n'avait même pas remarqué que la jeune fille à la chevelure azure la regardait. Un bruit fit alors sortir Ellone de sa contemplation et ses rêveries naissantes. Elle posa alors son regard de couleur noisette vers la jeune file qui faisait alors une légère moue contrariée avant de lever la tête en direction d'Ellone et de laisser place à un petit sourire sur son visage d'adolescente embarrassé.

"Je l’ai appelé Kupopo, he can’t speak..."

Ellone regarda de nouveau la petite créature ressemblant à un peluche et sourit.

"Kup..."

Ellone écarquilla soudainement les yeux en voyant qu'en voulant attraper la petite boule de poils, la jeune fille mit malencontreusement son coude dans son assiette, recouvrant ainsi son une partie de son uniforme de sauce. Voyant sa mine déconfite, Ellone malgré un petit rire, lui donna une serviette en papier pour lui permettre d'enlever un minimum de tâche. Elle regarda brièvement Kupopo qui avait l'air un tantinet amusé par la scène qui se déroulait sous ses yeux et dont il savait qu'il était en partit responsable. Que voilà une petite bête bien espiègle si dit alors la jeune sorcière en reportant alors son attention sur la maitresse de Kupopo.

"Pardonne moi, je ne voulais pas provoquer cela en discutant avec ton petit .. animal, Kupopo c'est bien ça ?"

Ellone posa la question afin d'être certaine de ne pas dire de bêtises. Elle avait toujours attaché une grande importance au respect de l'écoute et ne voulait pas paraitre impoli et inattentive. La jeune femme regarda le petit Kupopo virevolter dans les airs autour d'elle et de la jeune fille dont elle ne connaissait toujours le nom.

" Oh, pardonne moi j'en oublie les bonnes manières, je me prénomme Ellone, quel est ton nom ?"

Ellone fit un sourire chaleureux afin de la mettre à l'aise, la jeune fille semblait encore un peu gênée par la situation. Ce qui était tout à fait normal. Il n'y avait pas à dire, elle sortait vraiment de l'ordinaire. Ellone se rendit compte qu'en dehors du petit Kupopo, il n'y avait personne d'autre à table. Un brin de nostalgie emplit le cœur d'Ellone, elle se remémorait le temps où elle aussi avait connu la solitude. Ses souvenirs défilaient les uns après les autres dans sa tête, les bons comme les mauvais. Perdue dans sa mémoire Ellone ne prêtait plus vraiment attention au monde qui l'entourait.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
Coucou ! Moi c'est
Game Master



Messages : 44
Date d'inscription : 07/12/2011
MessageSujet: Re: So ordinary a morning... Mar 24 Juil - 20:37

PNJ Cassiopée NEFERTIRIS


Je venais à penser qu’aujourd’hui, j’aurais préféré rester dans mon lit à dormir tranquillement et puis à paresser et à rêvasser quand la lumière s’infiltrerait doucement dans la chambre. J’aurai pu profiter d’un moment agréable, sentir les quelques rayons de soleil chauffer ma peau, entendre l’activité de tous les jours, tranquillement dans mon lit.
Si en effet cela pouvait se passer comme cela, je ne serais pas en train de vivre ce que je vis là, maintenant, le coude dans la sauce.
Mais je ne pouvais pas me permettre d’y penser et encore moins de l’entreprendre. Je devais continuer à suivre les cours, à être une élève sérieuse. Enfin, du moins j’essayais. C’était parfois difficile au vu de ma maladresse et du fait que je sois rêveuse. J’avais du mal à me concentrer après un certain temps. Un peu comme tout le monde, nous avons tous une capacité de concentration limitée mais la mienne… variait souvent et me semblait parfois très courte. Enfin je savais aussi que je n’allais pas avoir les meilleurs points en toutes les matières mais j’essayais de me donner à fond, à mon rythme.
La jeune femme en face de moi me tira de ma rêverie en me tendant une serviette en papier et en laissant échapper un petit rire. Le contraire m’aurait étonné d’ailleurs, la maladresse était amusante pour les autres et puis de toute façon, j’étais habituée alors !

J’acceptais le bout de papier en souriant et entrepris de retirer le plus gros de la tache. Mon gilet était bon pour la lessive. J’avais l’impression qu’à force de me tacher, mes vêtements devenaient plus résistants. Ou alors c’était une impression, oui ! Cela ne pouvait être que cela. La belle jeune femme prit la parole en s’excusant d’avoir provoqué cela en discutant avec Kupopo.

« Oui, that’s his name. Oh non, ne t’excuses pas ! C’est moi qui suis maladroite !

-Kupo ! ».

Elle s’excusa encore une fois pour ne pas s’être présentée. Elle s’appelle Ellone donc ? En tout cas j’avais pu remarqué qu’elle était très polie. Elle m’adressa un sourire chaleureux qui me mit plus à l’aise que tout à l’heure (du moins avec l’épisode de la tache).

« Nice to meet you, moi c’est Cassopiée mais tu peux m’appeler Cassy’ ! ».

Une fois les présentations terminées ladite Ellone était en proie à ses pensées les plus profondes. Je remarquai que ses yeux semblaient perdus dans le vide comme lorsqu’on se remémorait un bout de son passé. Un peu inquiète je décidais de rompre le silence.

« Est-ce que tout va bien ? ».

Ca m'arrivait souvent de me perdre dans mes pensées. Parfois un rien pouvait me rappeler un souvenir qui se trouvait loin dans ma mémoire. Peut-être que la cafétéria lui avait fait penser à un lointain souvenir et qui la plongeait dans un court mutisme. Enfin, j'espérais juste que cela soit de bons souvenirs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coucou ! Moi c'est
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: So ordinary a morning...

Revenir en haut Aller en bas

So ordinary a morning...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystal Connexion ::  :: Dol :: Continent de Balamb :: BGU-